Les Yankees sont en train de manquer le bateau

Les dernières années nous ont habitués à un marché hivernal qui est long à s’activer. Parlez-en à Bryce Harper et Manny Machado qui ont dû patienter jusqu’à la fin février pour trouver preneur.

Jusqu’ici, deux des plus gros feux d’artifice (outre ceux des Padres) que nous avons eus sont la transaction de Francisco Lindor et la signature de Kyle Schwarber. Deux options qui auraient pu être intéressantes pour les Yankees, mais Brian Cashman a préféré regarder passer la parade en attendant la décision de DJ LeMahieu. C’est un jeu dangereux qui, au final, pourrait lui faire très mal.

Publicité

Schwarber pas un bon fit, mais Lindor oui

Cashman a contacté Schwarber au début de l’hiver, mais l’intérêt s’est plus ou moins limité à cela. La nouvelle prise des Nationals n’aurait pas eu vraiment de place pour lui à New York avec Giancarlo Stanton comme frappeur désigné de tous les jours.

Pour ce qui est de Lindor, c’est là que le bât blesse. Il aurait dû être l’option numéro un pour pallier à un départ éventuel de LeMahieu. C’est maintenant un atout pour ce dernier dans ses négociations. Lindor n’étant plus sur la table, DJ a maintenant le gros bout du bâton.

Publicité

Un lanceur de qualité

L’erreur de Cashman c’est d’attendre le dénouement des pourparlers avec LeMahieu pour se trouver du renfort au monticule. On ne se fera pas de cachette, la signature de Jhoulys Chacin n’effraie pas grand monde. Le package Lindor aurait inclus Carlos Carrasco. On aurait réglé les deux problèmes d’un coup.

Il reste encore plusieurs bons lanceurs sur le marché, mais le temps presse. Les premiers dominos étant tombés, la banque de joueurs disponibles va se vider rapidement. Pas le temps d’attendre après LeMahieu. Si les Yankees ne veulent pas se retrouver les culottes à terre au début mars, ils doivent sortir le chéquier. Ça presse.

Image par défaut
Jean-François Rivard
Publications: 83