Les Twins croient en Édouard Julien en raison de son bâton

Malgré le fait qu’il soit un choix de 18e ronde en 2019, le joueur d’intérieur québécois, Édouard Julien, n’en est pas moins un joueur attendu dans les coulisses au Minnesota.

« En sortant du niveau universitaire, je me répétais qu’il fallait que je m’améliore en défensive, mais chez les Twins, on me dit que c’est mon coup de bâton qui va décider si, un jour, je vais jouer dans les Majeures », a noté le jeune homme dans le cadre d’une entrevue donnée au Journal de Québec.

C’est donc grâce à ses qualités offensives si le jeune Julien peut espérer faire son chemin jusqu’à Minneapolis un jour.

Publicité

C’est ce que rapporte le journaliste Benoît Rioux.

De plus, les Twins ont demandé au vétéran Josh Donaldson d’agir à titre de mentor auprès de Julien.

Donaldson est le joueur de troisième coussin actuel au Minnesota. Pourrait-il servir de modèle pour le jeune Québécois?

Assurément. Et en plus, les deux sont des produits des Tigers de l’Université d’Auburn, en Alabama.

Publicité

Âgé de 21 ans, Édouard Julien connait donc les intentions de son club professionnel à son endroit. Il devra continuer de parfaire son coup de bâton dans les mineures et ainsi pouvoir un jour prendre la place de Donaldson au troisième but.

Un choix tardif, direz-vous?

À titre comparatif, d’autres choix de 18e ronde ont eu de belles carrières dans les Majeures.

Notons ici le nom de Mike Cameron, un choix des White Sox en 1991, qui est l’un des 16 joueurs de l’histoire à avoir réussi au moins 275 coups de circuit et 275 buts volés en carrière.

Autres noms notables repêchés en 18e ronde : le lanceur Ken Forsch (Astros 1968) et le joueur d’intérieur Lyle Overbay (Diamondbacks 1999), qui ont évolué durant plusieurs saisons.

En mars prochain, Julien participera à son premier camp professionnel avec les Twins. Une étape importante pour le développement du jeune Québécois.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 292