Rafael Devers et les Red Sox n’ont pas encore discuté d’une prolongation

Alors que le temps de l’année est actuellement fort propice à ce que des discussions concernant des éventuels contrats soient tenues, ça ne semble pas être une priorité pour les Red Sox. Pourtant en pleine saison morte, ces derniers n’ont pas encore engagé les négociations avec Rafael Devers, l’un des jeunes joueurs prometteurs de l’organisation.

C’est ce qu’a confié son agent Nelson Montes au journaliste Alex Speier du Boston Globe, vendredi, soutenant qu’aucune conversation concernant une entente pluriannuelle n’avait pour l’instant eu lieu entre les deux camps.

Publicité

Ce que Connor Byrne de MLB Trade Rumors explique, c’est que pour l’instant, le but de la concession bostonienne est de trouver un salaire qui convient aux deux parties pour la saison 2021. Elle a jusqu’au 15 janvier pour le faire.

Déjà un membre important des Red Sox alors qu’il n’est âgé que de 24 ans, le troisième but produit beaucoup plus statistiquement parlant que ce qu’il occupe comme espace sur la fiche de paye de l’équipe. En 2019, il a terminé 12e au scrutin pour le titre de MVP dans l’Américaine et on lui a conséquemment versé 692 500$ pour l’année suivante, ce qui se rapproche dangereusement du salaire minimum d’un joueur des Majeures.

Publicité

Éligible à l’arbitrage cette année, on s’attend à ce que Devers empoche entre 3,4 M$ et 6,3 M$, toujours selon Byrne. Sauf que si l’on considère cette certaine réticence à dépenser de la part des Red Sox, on peut aussi s’attendre à ce que soit plus dans les eaux des 3-4 millions de dollars.

Et pourtant, malgré une baisse en termes de ligne de frappe, le Dominicain a continué de produire des circuits (11) et des points (43) en 57 duels durant le calendrier écourté.

Si ce refus de parler d’une prolongation de contrat se poursuit encore deux ans chez les Red Sox, Devers sera libre comme l’air. Possédant actuellement quatre ans d’expérience dans la MLB, il ne lui en manque que deux pour obtenir son statut de joueur autonome et de signer où bon lui semble.

Image par défaut
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Publications: 322