Les Red Sox avouent qu’ils ne font pas tout pour être compétitifs en 2021

La division Est de l’Américaine est parmi les plus relevées dans le baseball majeur. Les Yankees sont toujours une menace en raison du talent qui est continuellement présent dans l’organisation, les Rays parviennent presque toujours à surprendre malgré un alignement peu convaincant sur papier et les Blue Jays ont ajouté Kirby Yates et George Springer à un noyau déjà très prometteur.

Pour les Orioles, honnêtement, je m’attends à les voir croupir dans les bas-fonds de la division, malheureusement. Toutefois, il y a des atouts intéressants à Baltimore, et dans quelques années, ils pourraient être une formation intéressante.

Publicité

Reste les Red Sox. Après une Série mondiale en 2018, ça semble difficile à Boston depuis. Mookie Betts et David Price ont été échangés aux Dodgers, Andrew Benintendi serait sur le marché des transactions, Chris Sale et Nathan Eovaldi ont visité l’infirmerie plus souvent qu’à leur tour, et j’en passe.

Bien qu’ils ont l’intention d’être plus compétitifs, il ne faut pas s’attendre à voir Boston lutter pour remporter la division. Et si vous me trouvez sévère, sachez que ce ne sont pas mes mots, mais bien ceux du président des Red Sox lui-même.

Comme Jason Mastrodonato le démontre, Sam Kennedy, qui est le président des Red Sox, avait affirmé après la transaction de Betts que l’équipe avait l’intention de se battre pour le titre de la division. Maintenant, on ne tente pas de créer d’illusions aux partisans : c’est un processus, et les résultats ne seront pas immédiats.

Publicité

Est-ce qu’un retour en force de Chris Sale pourrait aider? Évidemment. Toutefois, Boston n’a pas nécessairement la profondeur ou le talent pour espérer jouer les trouble-fêtes dans une division fort relevée.

À moins d’un retentissant coup d’éclat, par exemple. Ce n’est qu’une simple supposition, mais si jamais on décide de faire un virage à 180 degrés et d’ajouter un agent libre de premier plan comme Trevor Bauer ou J.T. Realmuto ainsi qu’un ou deux autres atouts intéressants, là, c’est une toute autre histoire.

Bref, il ne faut pas s’attendre à un miracle à Boston en 2021. Est-ce que 2022 ou 2023 sera la bonne? L’histoire nous le dira.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 143