Les attentes sont grandes envers Dylan Carlson à Saint-Louis

Pour une équipe qui n’a rien fait pour améliorer son sort avant d’entreprendre la saison 2021 et pour qui la seule menace offensive a pour nom Paul Goldschmidt, les Cardinals de Saint-Louis devront sortir un lapin de leur chapeau afin d’entrevoir une campagne satisfaisante.

Ce lapin s’appelle Dylan Carlson et, malgré le fait que ses débuts dans les Majeures n’ont pas eu des allures de feux d’artifice, représente un potentiel offensif au-delà de la moyenne.

Publicité

Carlson, un frappeur ambidextre de grande qualité, devrait logiquement être dans la course pour le titre de Recrue de l’année 2021 dans la Nationale.

Le longiligne voltigeur de 22 ans est le premier choix de l’équipe en 2016, le 33e au total.

Malgré des débuts modestes en 2020, il a frappé pour une moyenne de .200 en 110 présences au bâton, Carlson a suffisamment impressionné pour s’être taillé un poste au champ extérieur des Cards.

Selon Statcast (un outil automatisé à grande vitesse et de haute précision développé pour analyser les mouvements des joueurs et leurs capacités athlétiques dans les 30 stades de la MLB), Carlson possède d’excellentes capacités à frapper la balle plus fort et avec de meilleurs angles que la plupart de ses collègues.

Pour qu’un joueur se démarque des autres dans la catégorie des balles frappées solidement, il doit régulièrement faire contact à plus de 95 milles à l’heure.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Selon ces statistiques, le meneur est Freddie Freeman des Braves qui frappe la balle solidement et au bon endroit 33.9 % du temps. Avec, au minimum 75 balles frappées, Carlson se retrouve au cinquième rang, à égalité avec Teoscar Hernandez des Jays, avec une moyenne de 28.9 %.

Publicité

Il sont devancés par Freeman (ATL), Matt Chapman (OAK): 31.5 %, Will Smith (LAD): 30.1 % et Corey Seager (LAD): 29.4 %.

Donc, les capacités de Carlson se comparent déjà à de très bons frappeurs des Majeures. Les promesses pour les partisans des Cardinals viennent donc d’augmenter considérablement de revoir enfin un frappeur de grande qualité au cœur de l’alignement.

Malgré son grand potentiel, Carlson est conscient qu’il devra prouver une constance au niveau des ligues majeures et diminuer sa vulnérabilité face aux changements de vitesse.

Grâce à sa rapidité, il sera un très bon voltigeur et le fait qu’il soit en mesure de frapper la balle à tous les champs fera de lui un frappeur redoutable pour les années à venir.

Au cours des dernières saisons, les Cardinals ont connu de bonnes campagnes grâce à un travail d’équipe sciemment partagé entre toutes les entités participantes. En Dylan Carlson, les dirigeants de l’équipe peuvent dorénavant compter sur un pur sang qui pourra faire une différence match après match.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 271