Les Athletics n’ont jamais été dans le coup pour rapatrier Marcus Semien

Les Blue Jays y ont été d’un retentissant coup d’éclat en mettant la main sur Marcus Semien mardi dernier. L’ancien des Athletics devrait occuper le poste de deuxième but en 2021, et puisque l’entente ne dure qu’une seule saison et que les jeunes Austin Martin et Jordan Groshans sont assez près de faire le grand saut, il ne pourrait s’agir que d’un court séjour dans la Ville-Reine pour Semien.

Néanmoins, les grands perdants dans l’opération, ce sont les Athletics. Encore une fois, un joueur de grande qualité qui a atteint son plein potentiel avec l’équipe quitte l’organisation puisque celle-ci ne souhaite pas dépenser trop d’argent. Et ce n’est pas parce que John Fisher, le propriétaire de la franchise, manque d’argent, lui qui possèderait un peu moins de trois milliards de dollars dans sa fortune personnelle.

Publicité

Bref, comme Ken Rosenthal le soulevait plus tôt dans un texte publié sur The Athletic, les vieux démons viennent encore hanter les Athletics et leurs partisans.

Rosenthal pose dès le départ un point très intéressant : il faut se souvenir qu’Oakland n’a pas voulu accorder une offre qualificative à Semien avant l’ouverture du marché des agents libres. Pourquoi c’est intéressant? Et bien, si Semien avait accepté cette offre, les deux partis auraient été liés par une entente d’un an pour 18,9 millions de dollars.

Semien s’est finalement entendu pour une saison et 18 millions $ avec les Jays. On parle d’environ 900 000$ de différence.

Et non, les A’s n’espéraient pas ramener Semien pour une telle somme. En fait, toujours selon Rosenthal, aucune offre formelle ne lui a été soumise de la part de l’organisation californienne. Les seules discussions étaient plutôt informelles, et le scénario discuté impliquait une entente d’un an pour 12,5 millions $.

Publicité

Pire encore? Il aurait touché 2.5 M$ en 2021 et aurait obtenu dix chèques d’un million de dollars lors des 10 années suivantes.

Non seulement c’est 5,5 millions de dollars en moins que ce qu’il touchera à Toronto, mais en plus, on parle carrément d’une diminution salariale, puisque le contrat de Semien lui aurait permis de toucher 13 millions de dollars à la base en 2020.

Oui, les A’s ont été frileux. Toutefois, il est important de préciser un point : les Jays ont mis beaucoup d’argent sur la table pour Semien. Plusieurs autres équipes étaient du derby, mais au final, personne n’a pu rivaliser avec l’offre de Toronto.

Bref, encore une fois, l’argent fait en sorte qu’un joueur important quitte Oakland. Tels sont les enjeux de faire fonctionner une organisation des Majeures avec un budget restreint, et malheureusement, avec Matt Chapman et Matt Olson qui devraient accéder au marché des agents libres dans quelques saisons à leur tour, d’autres visages connus pourraient subir le même sort.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 141