Le scandale du vol de signaux empêche les Astros de signer un joueur comme J.T. Realmuto

Il y a un an jour pour jour, les Astros ont reçu leur sentence dans le dossier du vol de signaux. On se souviendra que leur DG et leur gérant ont été suspendus (puis ultimement congédiés par les Astros), qu’ils ont obtenu une amende et qu’ils ont perdu des choix au repêchage. Les joueurs ont été épargnés, eux.

Chandler Rome affirme tout de même que les Astros sont la franchise la plus stable de Houston en raison des déboires des Rockets et des Texans dans les dossiers James Harden et Deshaun Watson. Et il n’a pas complètement tort.

Publicité

Mais revenons au baseball.

Sur le terrain, en 2020, les Astros ne s’en sont pas trop mal tirés. Ils ont fait les séries et l’absence de partisans leur a permis de sortir la tête de l’eau.

Mais dans les bureaux, c’est une autre histoire.

Le problème à Houston, c’est que la perte des premiers et deuxièmes choix en 2020 et en 2021 fait mal. L’équipe n’a pas une grande profondeur au niveau des espoirs (échangés en majorité pour gagner entre 2017 et 2019) et le fait de ne repêcher que trois fois en 2020 n’aide en rien la situation.

Publicité

Et sur le marché des agents libres, ce n’est pas plus facile. Oui, il y a le fait que les joueurs ne veulent pas forcément signer là-bas, mais il faut voir plus loin.

Ken Rosenthal a examiné le cas d’un J.T. Realmuto. On ne sait pas si le receveur veut signer là-bas, mais les chances que cela arrive sont minces, et ce, malgré le besoin des Astros pour un receveur. Pourquoi? Parce que les Astros ne peuvent pas se le permettre.

Signer un agent libre comme lui, qui est rattaché à un choix compensatoire, coûterait à l’équipe un choix de cinquième tour en 2021 et un choix de deuxième tour en 2022 – puisque leur deuxième choix en 2021 n’existe plus. Et si George Springer devait signer ailleurs avant (rapportant lui-même un choix aux Astros) que les Astros ne mettent sous contrat un J.T. Realmuto, le choix de cinquième tour deviendrait un quatrième choix.

Est-ce que l’équipe peut se le permettre? Non. À un certain point, ne jamais repêcher ferait trop mal à l’équipe à long terme, ce qui fait en sorte que l’équipe ne peut pas se permettre de signer un agent libre comme J.T. Realmuto, qui est rattaché à un choix compensatoire.

Ce n’est peut-être pas aussi drastique qu’espéré, mais les Astros subissent présentement les conséquences de leurs actions.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 3269
Alleyop360Attitude Football