Le président des Indians estime qu’échanger Francisco Lindor était la chose à faire

Un énorme buzz s’est créé dans le monde du baseball lors de la journée d’hier. J’imagine que vous savez exactement de quoi je parle : la transaction de Francisco Lindor, lui qui s’en va chez les Mets de New York.

Et c’est tout à fait normal. Après tout, Lindor est l’un des meilleurs joueurs de la ligue à sa position, et lorsqu’un gars de sa trempe se fait échanger (dans n’importe quel sport), ça fait habituellement beaucoup de bruit.

Publicité

Mais le problème est que certains partisans à Cleveland n’ont vraiment pas semblé aimer la transaction faite par les Indians. À un point tel, où le président de l’équipe, Chris Antonetti, a dû défendre sa décision lors d’une entrevue avec Zack Meisel de The Athletic.

Des transactions comme celle-ci sont vraiment, vraiment difficiles à faire. Mais en même temps, nous pensons que c’est la bonne chose à faire pour nous.

Chris Antonetti

Antonetti en a rajouté en expliquant que l’équipe a connu du succès dans les dernières années, dû à certains prises de décisions difficiles :

Publicité

Une grande partie du succès que nous avons connu en tant qu’organisation au cours de la dernière décennie est dû au fait que nous avons été disposés à faire des choix difficiles pour positionner notre équipe pour réussir. Espérons que ce sera un trade qui nous permettra de réussir à avancer.

Chris Antonetti

Lindor, qui tombera agent libre à la fin de la prochaine campagne, demandait beaucoup trop d’argent (300 millions $) comparé à ce que les Indians étaient prêts à lui donner (200 millions $).

Ainsi, en l’envoyant aux Mets de New York, l’équipe s’assure au moins d’avoir quelque chose en retour et de ne pas le perdre pour rien. Et même si Lindor pourrait attendre avant de signer un gros contrat à New York, il a beaucoup plus de chances d’obtenir le montant désiré sur son prochain pacte dans un marché comme celui des Mets.

Bref, pour en revenir aux Indians, ils doivent tout de même se dire mission accomplie dans tout ça. Pourquoi? Parce qu’ils ont été en mesure d’obtenir un bon retour pour un joueur qui aurait pu partir pour absolument rien à la fin de la prochaine campagne.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 432