La patience des Jays envers Vladimir Guerrero Jr. pourrait s’effriter

Depuis la venue de George Springer, le message de la direction à Toronto est limpide et il est difficile d’y voir des demi-mesures. Les Jays voient une fenêtre d’opportunité fort intéressante pour les prochaines années et ils veulent gagner.

Bo Bichette, Cavan Biggio, Lourdes Gourriel et Teoscar Hernandez ont tous démontré de belles aptitudes en progressant à une vitesse permettant l’atteinte de résultats rapides.

Publicité

En est-il de même pour Vladimir Guerrero Jr.?

La réponse est malheureusement non. Oui, sa perte de poids et sa volonté de jouer du baseball d’hiver afin de se développer comme un joueur de troisième but décent sont des pas dans la bonne direction, mais dans le cas de Vlad Jr. les pas ne mènent guère loin pour le moment.

Sachant que ses patrons sont toujours actifs sur le marché afin de dénicher un joueur qui pourrait évoluer au coin chaud ne devrait pas avoir un effet rassurant pour le jeune Guerrero.

Ses chances de trouver sa place dans la formation partante des Blue Jays commencent à diminuer et la patience de la direction envers lui pourrait manquer.

Au baseball, comme dans la vie en général, les choses peuvent évoluer rapidement. Dans le cas de Vlad Jr., on dirait que tout change rapidement autour de lui sans qu’il ne puisse en profiter.

Publicité

L’an passé, dans le cadre d’un calendrier écourté en raison de la pandémie, son gérant a trouvé le moyen de l’insérer dans l’alignement à chacun des matchs. En serait-il de même dans le cadre d’une saison complète? Il est fortement permis d’en douter.

Que lui réserve l’avenir au sein d’une équipe qui atteindra très bientôt sa vitesse de croisière? Au mieux, un partage des responsabilités au premier coussin avec Rowdy Tellez ou au pire un rôle de joueur d’utilité?

En partageant le premier but avec Tellez, Guerrero aurait la chance d’agir à titre de frappeur de choix, mais encore là, son œil au bâton est-il assez aiguisé pour convaincre Charlie Montoyo de l’utiliser régulièrement à cette position?

Oui, cela fait beaucoup de points d’interrogation pour un joueur aussi jeune et les Jays n’ont certainement pas perdu patience concernant les promesses d’un tel talent, mais les choses ont changé à Toronto et cette patience pourrait s’effriter.

Il n’y pas si longtemps, Vladimir Guerrero Jr. était perçu comme un couteau suisse. Maintenant, il reviendra à Charlie Montoyo d’utiliser le bon outil, au bon moment.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 271