Kris Bryant n’a plus autant de plaisir qu’avant à jouer au baseball

Kris Bryant a longtemps été considéré comme l’un des meilleurs atouts du baseball majeur. Un espoir de premier plan durant son temps dans les ligues mineures, Bryant a pris la ligue d’assaut durant ses deux premières saisons, remportant le titre de Recrue de l’année en 2015 et en mettant la main sur le trophée du MVP un an plus tard.

Toutefois, durant les dernières années, on ne perçoit plus KB de cette façon. Il est souvent étiqueté comme le responsable des déboires offensifs des Cubs (bien qu’il ne soit définitivement pas aussi coupable qu’on peut le penser, j’y reviendrai plus tard) et les rumeurs de transactions à son sujet pleuvent depuis des années.

Publicité

Bref, ces deux facteurs font en sorte qu’en ce moment, Bryant n’a plus autant de plaisir à jouer au baseball qu’il en avait auparavant.

Le numéro 17 des Cubs affirme qu’il repense souvent à un moment précis de sa carrière, soit le tout premier circuit qu’il a frappé alors qu’il n’avait que six ans. Il se souvient du bonheur qu’il a ressenti lorsque son père est venu le rejoindre au marbre pour célébrer et il affirme qu’en ce moment, il est bien loin de ressentir un tel bonheur sur un terrain.

C’est pourquoi je me suis donné la mission d’illustrer à quel point Bryant performe toujours à un très bon niveau, comparativement à ce qu’on peut parfois lire.

Je vous entends déjà me parler de sa piètre saison 2020, et je vous l’accorde, ce ne fut pas très impressionnant. Toutefois, des frappeurs comme Christian Yelich, Anthony Rizzo et Francisco Lindor n’ont pas été bien plus convaincants, mais dans leurs cas, on semble passer ça sous le silence. Une saison de 60 matchs est un échantillon bien trop petit pour être représentatif, c’est ce qu’il faut comprendre.

Publicité

Évidemment, la saison 2016 est sa meilleure en carrière sur le plan des statistiques. Une moyenne au bâton de .292, 39 longues balles et 102 points produits l’ont aidé à être nommé Joueur par excellence dans la Nationale. Toutefois, entre vous et moi, quand on porte attention à ses statistiques en carrière, Bryant n’est pas nécessairement moins bon, on s’attend simplement à des chiffres déraisonnables.

passionmlb.com-2021-01-21_20-26-51_765386
Crédit : Baseball Reference

Même en incluant sa saison 2020, Bryant affiche des statistiques moyennes sur 162 matchs très intéressantes. Une moyenne au bâton de .280, une moyenne de présence sur les sentiers de .380, 31 circuits et 91 points produits, à peu près toutes les équipes des Majeures pourraient utiliser ceci au cœur de leur alignement.

On peut reprocher à Bryant de produire moins de points depuis quelques années, et je dois l’avouer, c’est vrai. Toutefois, je crois que c’est plus attribuable à un alignement des Cubs mieux garni et qui peut produire des points d’un peu partout. Après tout, les circuits et les doubles sont stables, tout comme les coups sûrs en général. Bryant ne fournit pas beaucoup moins qu’à sa saison 2016, mais les attentes envers lui sont simplement déraisonnables.

Si Bryant devait être échangé, j’espère qu’il pourra profiter de l’occasion pour tourner la page sur une relation tumultueuse avec les Cubs et retrouver le sourire sur le terrain. Il est un joueur vedette dans les Majeures et il ne reçoit pas le crédit qui vient avec, ce que je trouve fort dommage.

Il faudra voir ce qu’il pourra accomplir en 2021, mais surtout, dans quel uniforme il le fera. Espérons que le dossier sera statué rapidement, que ce soit par une transaction ou par une confirmation de son retour avec les Cubs.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 141