George Springer tente de convaincre Michael Brantley de le suivre à Toronto

Hier soir, les Blue Jays ont finalement obtenu leur homme. Après de longues semaines d’efforts, les Jays ont réussi à mettre la main sur le voltigeur George Springer.

Évidemment, il s’agit d’une grosse victoire pour les amateurs de l’équipe de la Ville-Reine. Springer est un voltigeur qui frappe pour la puissance, qui excelle défensivement et qui a ce qu’il faut pour performer en octobre. À lui seul, il change le portrait du champ extérieur des Jays.

Publicité

Oui, il manque encore un partant ou deux. Mais ça, c’est un autre dossier.

Avec Lourdes Gurriel Jr. dans la gauche, Springer dans le centre et Teoscar Hernandez/Randal Grichuk dans la droite, on peut dire que les Jays ont un des bons personnels de voltigeurs de leur ligue.

Mais est-ce que les Jays pourraient faire encore mieux et pourraient améliorer leur champ extérieur à nouveau? Avant d’aller chercher un partant? Avant d’aller chercher un joueur d’avant-champ supplémentaire?

La réponse est oui.

Il y a quelques jours, Ken Rosenthal avait rapporté que les Jays pourraient faire comme au basketball et signer deux gros joueurs autonomes qui sont des amis : Springer et Michael Brantley.

Selon ce que l’informateur a tweeté, tout cela est encore d’actualité. Ne vous étonnez pas de voir Brantley débarquer en ville aussi.

Publicité

Les liens sont faciles à faire puisque Brantley est un produit des Indians, là où Mark Shapiro et Ross Atkins ont travaillé. De plus, Brantley a la même agence que Springer et les deux sont de très bons amis qui veulent jouer ensemble.

Scott Mitchell rapporte quant à lui que les Jays sont bel et bien ouverts à l’idée.

Et comme les Jays sont parmi les contenders dans l’Américaine, il est logique de croire que si l’argent est au rendez-vous, celui qui a passé les deux dernières années à Houston pourrait jouer une troisième saison de suite avec son ami Springer.

Oui, il y aurait du trafic dans le champ. Mais il ne faut pas oublier que le lot des bonnes équipes est d’avoir de la profondeur. Il ne faut pas non plus oublier que les blessures surviennent, que la COVID-19 peut encore frapper et que le poste de frappeur de choix peut être utilisé.

Sans compter une possible transaction pour un gars comme Randal Grichuk.

Reste à voir, après avoir signé Tyler Chatwood, Kirby Yates et Springer en un peu plus de 24 heures, ce que les Jays feront par la suite. Parce que, sans pour autant signer un Trevor Bauer, je ne crois pas que les Jays aient terminé.

Quel beau coup de la part des Jays. Même s’ils ont payé cher et que Springer devra finir don contrat dans le champ droit, il n’en demeure pas moins qu’il améliore grandement le club présentement.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Plusieurs visages familiers pour le voltigeur à Toronto, dont l’entraîneur de banc.
  • Tout est une question de point de vue. Si on le compare à DJ LeMahieu, Springer est surpayé. Mais si on le compare à Anthony Rendon?
  • Springer se classe parmi l’élite.
Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 3407