George Springer est prêt à gagner dès maintenant à Toronto

Les Blue Jays de Toronto ont signé l’excellent George Springer à un contrat de six ans, évalué à 150 millions de dollars. Je ne vous apprends rien à ce sujet.

Mais aujourd’hui, l’occasion de parler du nouveau venu était belle. Pourquoi? Parce qu’il était présenté aux médias torontois pour la première fois, ce matin, à 11h. Évidemment, le tout s’est fait virtuellement sur la plateforme Zoom, pandémie oblige.

Publicité

Premièrement, il est important de noter que Springer endossera le numéro 4 avec sa nouvelle formation. Comme à Houston, dans le fond!

La présentation de Springer a commencé sur les chapeaux de roues. Les journalistes présents à la conférence de presse n’ont pas perdu de temps avant de s’attaquer directement au but. Ceci étant dit, il a rapidement dû répondre à la question dont tout le monde attendait : « Pourquoi as-tu décidé, outre l’argent, de venir à Toronto? »

Sa réponse devrait inévitablement faire sourire beaucoup d’amateurs. Selon lui, la décision qu’il a prise est en grande partie basée sur la formation des Jays, qu’il considère comme étant très impressionnante avec tous les jeunes qui sont en place.

Il a d’ailleurs mentionné que l’équipe des Jays lui rappelle beaucoup celle des Astros lorsqu’il a fait son arrivée à Houston.

Mais on a senti que ce n’était pas seulement pour cette raison qu’il a décidé de signer à Toronto. L’atmosphère qui règne au Rogers Center lors des jours de matchs a aussi semblé jouer un rôle dans la décision qu’il a prise.

Même chose sur la route, notamment à Seattle.

Publicité

Que Springer voit les Jays comme étant une jeune équipe excitante, c’est une chose. Qu’il trouve le Rogers Center une place agréable et électrifiant à jouer, c’en est une autre. Mais, qu’il estime que l’équipe torontoise est prête à gagner dès maintenant, c’est tout simplement exceptionnel.

J’imagine fortement que cela a (beaucoup) pesé dans la balance lorsqu’il a pris la décision de signer avec les Jays.

Lors de la conférence de presse, Mark Shapiro s’est fait demander si les Jays en avaient fini avec leur magasinage d’entre-saison. Et la réponse à cette question fut plutôt claire : les gros achats seraient bel et bien terminés.

L’équipe veut toutefois ajouter un ou deux lanceurs partants de plus. Si tel scénario se produit, ce sera par voie de transaction, et non sur le marché des agents libres.

La porte est-elle donc fermée dans le dossier de Trevor Bauer?

Il faut s’attendre à voir les Jays bouger encore d’ici le début de la saison. Par contre, il ne faut pas en venir à la conclusion qu’une transaction monstre va se produire.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Le fait de venir jouer au Canada (et l’incertitude par rapport à la saison 2021) ne l’a pas dérangé.
  • Sa confiance est inébranlable.
  • Il n’a pas voulu aborder le dossier Michael Brantley.
  • Les Jays ont été parmi les premiers clubs à lui parler.
  • Charlie Montoyo ne sait pas encore comment il va constituer son alignement de frappeurs, lui qui a des options en masse.
  • George Springer et sa femme attendent présentement un enfant.
Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 456