C.C. Sabathia n’aime pas Michael Jordan

C.C. Sabathia n’a jamais eu la langue dans sa poche, mais depuis que le grand gaucher est à la retraite, il se permet des sorties vitrioliques sur quiconque. Le dernier en liste est le grand Michael Jordan.

Nous le savons, Sabathia a jonglé avec ses démons une bonne partie de sa carrière, mais l’homme n’a jamais eu peur de ses opinions, faisant de lui un personnage recherché par de nombreux médias.

Publicité

En marge de la sortie d’un documentaire qui relate son parcours dans les Majeures (Under the Grapefruit Tree), Jalen Rose du New York Post lui a lancé un défi.

Si Sabathia avait le choix de passer LeBron James ou Michael Jordan dans la mitaine, lequel serait son choix? Sans hésitation, l’ancien Bombardier du Bronx répond M.J.

Jordan parle trop et dit n’importe quoi et malgré mon épaule handicapée, je lui ferais passer un mauvais quart d’heure dans la boîte des frappeurs. La dernière fois qu’il m’a vu lancer, il m’a demandé pourquoi j’avais autant de difficulté et je n’ai vraiment pas aimé ça, a déclaré Sabathia.

Il n’est pas rare que Sabathia donne son opinion à propos de tout et de rien et casse du sucre sur le dos d’une autre personnalité sportive. Cette fois, c’est l’ex-gloire du basketball (qui a d’ailleurs déjà joué au baseball dans l’organisation des White Sox, on s’en souviendra) qui paie la note.

Un moment déterminant dans sa vie

Comme bien d’autres athlètes professionnels, C.C. Sabathia ne l’a pas eu facile. Il a perdu plusieurs membres de sa famille à répétition, ce qui a laissé des traces sur son cheminement personnel.

Publicité

Il avoue que sa cure l’a aidé à surpasser des émotions parfois trop envahissantes qui l’empêchaient de performer à la hauteur de son immense talent.

J’ai dû aller en cure de désintoxication pour pouvoir évacuer ces sentiments et sortir ces émotions, vraiment prendre du recul et m’asseoir, pleurer et pleurer et me donner une chance de respirer, a-t-il ajouté.

À titre d’athlète professionnel, jumelé d’un homme de couleur, il est inévitable de se munir d’une carapace qui aide à passer à travers plusieurs situations difficiles. Aujourd’hui, Sabathia est à même de constater tout le chemin parcouru et se dit fier de ce qu’il a accompli.

Jalen Rose en rajoute et souhaiterait pouvoir rendre le défi Sabathia-Jordan réel. En même temps il donne l’avantage à Sabathia.

Qui sait, peut-être assisterons-nous un jour à cet affrontement?

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 292