Transactions Darvish/Snell : les Blue Jays ont raté l’occasion de faire parler d’eux

Lundi soir, les Padres de San Diego ont frappé un grand coup en mettant la main sur deux lanceurs cinq étoiles de la ligue. Quand on pogne Blake Snell et Yu Darvish (en plus de Ha-Seong Kim) en 24 heures, on fait forcément les gros titres. Les gros titres justement, on aurait bien aimé que les Blue Jays de Toronto les fassent hier soir. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.

Silence radio inquiétant

Hier soir, les Blue Jays de Toronto ont peut-être manqué une occasion de faire parler d’eux. On les imaginait intéressés par le lanceur nippon des Cubs (Yu) et on savait les Cubs ouverts à un départ de leur artilleur aux 12 lancers différents : alors pourquoi les Blue Jays n’ont pas concrètement tenté d’acquérir Darvish en surenchérissant l’offre des Padres?

Publicité

Les Jays font-ils partie des 12 équipes mystérieuses barrées d’une croix rouge (clause de non-échange) sur le contrat de Darvish? Nul ne le sait. Mais dans le cas de Blake Snell, pourquoi ne pas avoir tenté le coup? Parce que c’est une équipe de la même division?

Quand on se dit sur tous les fronts, il faut se manifester. Cependant, rien n’est paru sur la toile (peut-être à l’interne?). À la fois sur tout le monde et personne depuis le début de la saison morte, les Blue Jays n’ont pour l’instant mis la main sur… personne (hormis Anthony Castro et Walker Lockett – autrement dit « du vent »).

Les Padres, eux, ont déroulé le tapis rouge à Yu Darvish sans même se ruiner puisqu’ils gardent bon nombre de leur top prospects au sein de leur organisation. Apparemment ils n’ont eu à faire face à une bien grosse opposition. Les Blue Jays (advenant qu’ils soient candidats légitimes à l’arrivée de Darvish) auraient pu lâcher un Lourdes Gurriel Jr. et/ou des Alek Manoah et/ou encore des Dasan Brown… pourquoi pas?

Publicité

On sait que les Blue Jays ont un besoin criant de lanceurs, et réussir à attirer un gars comme Yu Darvish ou Blake Snell en sacrifiant quelques espoirs aurait été de bon augure pour les saisons à venir. De plus, la venue d’un joueur du calibre de Darvish aurait pu motiver d’autres agents libres à s’engager avec la formation de la Ville-Reine (n’est-ce pas, monsieur Trevor Bauer?).

Selon moi, ils ont clairement manqué une occasion d’amorcer le renforcement de leur effectif alors qu’ils en avaient les moyens. On sait les Blue Jays sur d’autres gros noms (DJLM, George Springer) et j’espère que ceux-ci ne s’effaceront pas au moment où le poisson sera pogné entre plusieurs lignes, au risque de devoir jouer la saison avec les moyens du bord.

Espérons un peu plus d’action lors des prochains mouvements de joueurs.

Image par défaut
Sébastien Tabary
Publications: 497