Malgré son Gant doré, la recrue Evan White se doit de rebondir

Peu de joueurs de baseball peuvent se targuer d’avoir remporté un Gant doré au courant de leur carrière, encore moins lors de leur première saison dans la MLB. Rappelons qu’il s’agit d’un accomplissement extraordinaire que vient d’accomplir en 2020 le joueur de premier coussin des Mariners de Seattle, Evan White. 

Remporter ce prestigieux prix est, pour la grande majorité du temps, synonyme d’une saison faste. Cependant, lorsque le joueur en question conclut sa saison avec une moyenne au bâton de .176, bon pour le dernier rang de la MLB, il y a de quoi être inquiet et c’est exactement ce qui est arrivé à White. Pour s’assurer d’une belle et longue carrière dans la grande ligue, ce dernier se devra de rebondir, aussi ironique que cela puisse être.

Publicité

Frapper et se rendre sur les sentiers

Comme vous avez pu le lire dans le paragraphe précédent, lors de l’unique en soi saison 2020, c’est bel et bien Evan White qui a terminé bon dernier en ce qui a trait à la moyenne au bâton parmi tous les joueurs qualifiés à ce titre.

Pour vous donner une idée, celui qui a terminé en haut de peloton aura été le joueur des Yankees de New York DJ LeMahieu, avec une moyenne de .364, et ce, en 50 parties. Les deux MVP, Freddie Freeman et Jose Abreu (aussi joueur de premier but comme White), ont respectivement conclu le calendrier régulier avec une moyenne de .341 et .317 en 60 matchs chacun. 

Cela ne s’arrête pas là. Le numéro 12 de Seattle a terminé avant-dernier en ce qui a trait, cette fois, à la moyenne de présence sur les buts avec un faible OBP de .252. Seul Javier Baez des Cubs a fait pire que lui avec .238. En guise de comparaison, mon boy Bryce Harper, lui, a présenté un OBP de .420 en 58 duels, bon pour le cinquième rang.

Publicité

Pour la petite histoire, le principal intéressé de ce texte aura terminé la saison 2020 avec huit longues balles ainsi que 26 points produits en 54 rencontres.

Être capable d’en donner plus

Afin de connaître du succès collectif et enfin mettre fin à la disette de 19 saisons sans participation aux éliminatoires de son équipe, la 17e sélection totale du repêchage de 2017 devra produire offensivement. Cela tombe bien, car par le passé, White a prouvé qu’il était capable de le faire. En guise d’exemple, lors de la saison 2019 au niveau AA, à l’âge de 23 ans, il a présenté une moyenne au bâton de .293 et une moyenne de présence sur les buts de .350 en 92 parties. 

https://twitter.com/Mariners/status/1330971049966460928?s=20

Oui, je sais bien que dans le baseball d’aujourd’hui, la défensive est sous-estimée et que l’offensive règne. Or, qu’il le veuille ou non, White joue dans le baseball d’aujourd’hui, justement, et se doit de produire au bâton. Il pourra toujours demander conseil à son coéquipier Kyle Lewis, recrue de l’année dans l’Américaine, qui a mené son équipe dans plusieurs catégories offensive en 2020 parmi les joueurs qualifiés de son équipe, dont la moyenne au bâton  (.262), les coups de circuit (11), les coups sûrs (37) et les buts sur balles (34).

Image par défaut
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Publications: 163
Alleyop360Attitude Football