Le père de Bo Bichette transmet son savoir sur l’art de s’élancer au bâton

Une des choses que j’aime le plus dans la vie, c’est de frapper des balles de baseball. Tellement que parfois, j’ai l’impression de passer mes payes chez Grand Chelem à Montréal ou encore dans des articles de baseball (bâtons, gants, etc…). Mais bon, ça, c’est une autre histoire!

Dans l’optique de constamment m’améliorer, je regarde souvent des vidéos sur comment peaufiner son art quand vient le temps de frapper une balle de baseball. Je viens de tomber sur un des meilleurs que j’ai vus à date. Pour bien comprendre la mécanique d’un élan ou encore ce qui se passe dans la tête d’un frappeur à la plaque, vous devez regarder le court vidéo dans le tweet suivant. Il s’agit de Dante Bichette, ancien joueur élite des Majeures et entraîneur dans l’organisation des Blue Jays de Toronto.

Publicité

Former des frappeurs complets

Frapper avec puissance n’est pas synonyme d’être un bon frappeur, comme nous le dit si bien celui qui aura joué son dernier match en carrière dans l’uniforme des Red Sox de Boston en 2001. Je trouve ça beau lorsqu’il stipule qu’il faut mériter le droit de s’élancer d’une telle ou telle façon, dépendamment du compte. Que le lanceur aussi à mériter son droit de lancer un tel ou tel lancer face au frappeur. C’est ce qui fait la beauté du baseball.

On le sent dans sa voix, il semble amer, si l’on peut s’exprimer ainsi, avec le baseball d’aujourd’hui qui est presque uniquement axé sur la puissance de frappe, le loft comme il l’appelle. Pour lui, le baseball n’est pas uniquement des longues balles en puissance, mais des flèches et des coups durs. On se rend bien compte qu’un élan n’est pas immuable, figé dans sa mécanique et qu’il faut l’adapter à la situation. On comprend mieux pourquoi les retraits au bâton augmentent de façon exponentielle dans la MLB. Son discours est d’actualité malgré le fait qu’il ait pris sa retraite il y a presque deux décennies. 

Publicité

Transmettre son savoir

Lorsque je vois Bichette enseigner à son élève, je vois un être humain passionné et débordant d’un sens de la pédagogie. Il sait de quoi il parle, ses intentions sont nobles et demeure humble dans son approche. C’est formidable, car Dieu sait que ce ne sont pas tous les anciens joueurs étoiles qui forment de bons entraîneurs, qu’importe le sport. #WayneGretzky.

IMG-4370
Un de mes nombreux bâtons brisés…

Étant bachelier en Relations humaines, je peux vous confirmer que d’après ce que je vois sur le vidéo, les joueurs des Jays sont en voiture avec un mentor de la trempe de Bichette. Je le trouve inspirant et croyez-moi lorsque je vous dis que je vais personnellement suivre ses conseils. Je commence à être pas mal tanné de briser des bâtons!

Image par défaut
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Publications: 163
Alleyop360Attitude Football