Le club des 300 : Warren Spahn, Early Wynn, Gaylord Perry et Steve Carlton

Allons-y avec un autre groupe de quatre lanceurs du club des 300. Plus on se rapproche des années 2000, les noms de ces lanceurs vous diront probablement quelque chose. Un en particulier de ce groupe était un ennemi juré de nos Expos.

À lire aussi : troisième article de la série.

Publicité

Débutons ce texte avec un grand lanceur gaucher qui a passé presque toute sa carrière dans l’uniforme des Braves. Il se nomme Warren Spahn. Spahn a lancé entre 1942 et 1965 sauf les saisons 1943-44-45 à cause de son service militaire lors du deuxième conflit mondial. Malgré le fait qu’il ait raté trois saisons au début de sa glorieuse carrière, il a tout de même amassé 363 victoires contre 245 défaites.

Il a remporté sa 300e victoire le 11 août 1961 face aux Cubs de Chicago à Milwaukee. D’ailleurs, il a été un Brave à Boston et ensuite à Milwaukee. De plus, en 1965, il a revêtu l’uniforme des Mets de New York et celui des Giants de San Francisco.

YouTube.co / Warren Spahn

À son retour de la guerre, il a été honoré avec le « Purple Heart » et la « Bronze Star », deux très dignes mentions pour son service militaire. Ensuite, il s’est mis au boulot pour les Braves et a été très dominant pour devenir un des meilleurs lanceurs des années 1950. En carrière, sa MPM s’élève à 3.09, menant la Ligue nationale à trois reprises.

Il a remporté 20 victoires à 13 reprises et a obtenu sa dernière à l’âge de 42 ans, soit en 1963. Il a remporté le trophée Cy Young en 1957 et fini au 2e rang en 1958, 1960 et 1961. Spahn a participé à trois Séries mondiales, soit en 1948 avec les Braves de Boston et en 1957 et 1958 avec les Braves de Milwaukee. En huit apparitions, il a eu une fiche de 4-3 avec une MPM de 3.05. Il a de plus lancé deux matchs sans point ni coup sûr. Il a fait son entrée à Cooperstown en 1973.

Early Wynn a lancé entre 1939 et 1963 durant 23 saisons, ratant la saison en 1940 pour cause de blessure et en 1945 pour le service militaire. Il a lancé pour trois différentes formations, soit les Senators de Washington, les Indians de Cleveland et les White Sox de Chicago. Sa fiche en carrière est de 300 victoires et 244 défaites et une MPM de 3.54.

Publicité

Il a remporté sa 300e partie le 13 juillet 1963 contre les Athletics de Kansas City. Il a remporté 20 victoires à cinq reprises et a remporté le trophée Cy Young en 1959 à l’âge de 39 ans. Il a participé à deux Séries mondiales, en 1954 pour les Indians de Cleveland et en 1959 pour les White Sox de Chicago. En quatre départs, il a cumulé une fiche de 1-2 et 4.95 de MPM. Wynn a été élu au Temple de la renommée en 1972.

Le prochain est Gaylord Perry. Je me souviens bien de l’avoir vu lancer à la télévision durant ma jeunesse. Perry a lancé entre 1962 et 1983 pour plusieurs formations : les Giants, les Indians, les Rangers, les Padres, les Yankees, les Braves, les Mariners et les Royals. Il en parcouru du chemin… Au total d’une longue carrière, il l’a terminée avec une fiche de 314 victoires et 265 défaites.

Il a remporté sa 300e victoire dans l’uniforme des Mariners de Seattle le 6 mai 1982 face aux Yankees au regretté Kingdome. Il a remporté deux trophées Cy Young : un dans chaque ligue, soit avec les Indians en 1972 et en 1978 avec les Padres. Il a remporté 20 matchs à quatre reprises pour trois différentes formations. En 1969 et 1970, il a lancé au-delà de 300 manches. Il en a aussi complété 58 en 1972-73. Perry a été intronisé à Cooperstown en 1991.

YouTube.co / Gaylord Perry qui remporte sa 300e victoire face aux Yankees de New York au Kingdome de Seattle

Le dernier de ce texte et non le moindre, celui que l’on a appris à haïr à Montréal, le grand gaucher Steve Carlton. Carlton, qui a connu une glorieuse carrière, a lancé entre 1965 et 1988. Il a fait partie de six formations. On se souvient surtout de son passage avec les Phillies de Philadelphie. De plus, il a lancé pour les Cardinals de Saint-Louis, les Giants de San Francisco, les White Sox de Chicago, les Indians de Cleveland et des Twins du Minnesota.

Carlton a connu une exceptionnelle carrière de 24 saisons. Il a cumulé une fiche de 329 victoires et 244 défaites. Il a remporté sa 300e victoire le 23 septembre 1983 face aux Cardinals de Saint-Louis dans l’uniforme de Phillies. Carlton a remporté quatre trophées. Il est quatrième au total des retraits sur trois prises dans l’histoire avec 4186 derrière Nolan Ryan (5714), Randy Johnson (4875) et Roger Clemens (4672).

YouTube.com / Steve Carlton

Il a connu ses meilleures saisons avec les Phillies. Il a participé à quatre Séries mondiales, deux avec les Cardinals et deux avec les Phillies. Il a aidé les Phillies à remporter la première Série mondiale de leur histoire en 1980 remportant ses deux départs avec une MPM de 2.40 face aux Royals de Kansas City. Carlton a été intronisé au Temple de la renommée en 1994.

Image par défaut
Paul Leblanc
Publications: 145