Le club des 300 : Roger Clemens et Greg Maddux

Continuons notre série avec deux lanceurs qui ont été parmi les plus dominants de l’histoire moderne.

À lire aussi : cinquième article de la série.

Publicité

Débutons ce texte avec un des meilleurs lanceurs de puissance que j’ai pu voir lancer et qui a dominé durant plusieurs saisons, le « Rocket » Roger Clemens. Clemens a lancé pendant 24 saisons entre 1984 et 2007 pour quatre différentes formations. Il a passé 13 saisons dans l’uniforme des Red Sox de Boston. Il a de plus enfilé les uniformes des Blue Jays de Toronto, des Yankees de New York et la ville de son patelin, les Astros de Houston.

Le « Rocket » a remporté sa 300e victoire dans l’uniforme des Yankees face aux Cardinals de Saint-Louis devant ses partisans à New York le soir du 13 juin 2003. Au cours de sa longue et fructueuse carrière, Clemens a amassé une fiche des plus impressionnantes. Il a remporté 354 victoires contre seulement 184 revers et une MPM de 3.12. Le « Rocket » avait une balle rapide dévastatrice, mais son lancer dominant était sa « splitter ». La balle se dérobait en arrivant au marbre pour déjouer les frappeurs adverses.

YouTube.com / Roger Clemens remportant sa 300e victoire au Yankee Stadium face aux Cards de Saint-Louis

Clemens possède un record très impressionnant. Il a remporté, en 24 saisons, un remarquable total de sept trophées Cy Young. Un record qui tiendra très longtemps et peut-être même pour toujours. Clemens a également dominé la ligue à sept reprises pour la MPM. Il a dominé pour les victoires quatre fois et pour les retraits sur trois prises à cinq occasions. Il a gagné 20 matchs à six occasions.

Clemens est apparu lors de rencontres éliminatoires à 35 reprises, dont 34 départs. Il a affiché une MPM de 3.75 en 199 manches et 12 victoires et huit revers. Il a remporté la Série mondiale à deux reprises : en 1999 et 2000 avec les Yankees. Le « Rocket » se trouve au troisième rang de l’histoire au chapitre des retraits sur trois prises avec 4672 derrière Nolan Ryan et Randy Johnson. Clemens a d’ailleurs enregistré son 4000e K le même jour que sa 300e victoire.

Avec ses 354 victoires, ce total était le plus élevé depuis Warren Spahn avec ses 363. L’année suivante, il est dépassé par une seule victoire par Greg Maddux. Clemens, jusqu’à présent, s’est vu refuser l’entrée au Temple de la renommée…

Publicité

Le prochain est surnommé « the Professor » et il s’agit bien évidemment de Greg Maddux. Beaucoup de partisans des Expos ont appris à détester ce grand lanceur, le meilleur lanceur de finesse que j’ai vu lancer Wow!

Il avait un excellent changement de vitesse et une balle rapide ordinaire de 88-89 milles à l’heure. Par contre, elle bougeait tellement que les frappeurs étaient bafoués par le tir. Maddux a lancé pendant 23 saisons de 1986 à 2008. Au cours de sa carrière, il a enfilé les uniformes des Cubs de Chicago, des Braves d’Atlanta, des Padres de San Diego et des Dodgers de Los Angeles. Nous l’avons surtout connu avec les Braves, avec lesquels il a passé onze saisons à maltraiter les Expos. « The Professor » a remporté sa 300e victoire dans l’uniforme des Cubs de Chicago face aux Giants à San Francisco le 7 août 2004, rejoignant ainsi ce groupe sélect. C’est un exploit très difficile à atteindre de nos jours avec les lanceurs qui ont environ 30 départs par saison.

Maddux a été un lanceur exceptionnel et durable. Il a cumulé une fiche de 355 victoires contre 227 revers avec une MPM de 3.16. Il a de plus retiré 3371 frappeurs sur des prises pour seulement 999 buts sur balles.

YouTube.com / Greg Maddux remportant sa 300e victoire face aux Giants à San Francisco le 7 août 2004

Son plus grand nombre de retraits sur trois prises a été de 204 en 1998. Il n’avait donné que 45 buts sur balles cette même saison. Il possédait un exceptionnel contrôle. Maddux a été le lanceur le plus dominant des années ’90 dans la Ligue nationale, remportant quatre trophées Cy Young consécutifs entre 1992 et 1995. Il a fait partie d’une des plus formidables rotations de toute l’histoire, gagnant dix titres de division en 11 saisons.

Il était remarquable en défensive, ayant remporté pas moins de 18 Gants dorés en 23 saisons. C’est vraiment impressionnant. Maddux se classe au huitième rang de l’histoire pour les victoires et 10e pour les retraits sur trois prises. Il a remporté 20 victoires à deux occasions. Par contre, il a remporté 15 victoires ou plus à 16 reprises. Il a aussi dominé pour les manches lancées à cinq reprises, ayant le plus haut total en 1992 avec 268 ainsi que les blanchissages cinq fois.

Maddux a été intronisé au Temple de la renommée en 2014 avec 97.20 % des voix. Il y est avec ses coéquipiers qui faisaient partie de cette grande rotation, soit John Smoltz et Tom Glavine.

Image par défaut
Paul Leblanc
Publications: 143
Alleyop360Attitude Football