Le bat flip de l’année va à Fernando Tatis Jr.

Quelle saison extraordinaire que vient de connaître Fernando Tatis Jr.! Vraiment, le joueur des Padres de San Diego a épaté la galerie et j’ai même l’humilité de penser que malgré sa fin de saison en queue de poisson, il aurait dû être parmi les trois finalistes pour le MVP de la Ligue nationale. Enfin!

À mon sens, Tatis Jr. a fait du bien au baseball en 2020, au cours d’une année où le monde du sport et du divertissement en avait bien besoin, justement. En restant intègre à ses valeurs et avec son style propre à lui, il a insufflé une bouffée d’air frais sur un sport où la tradition et le décorum règnent en roi depuis le 19e siècle.

Publicité

Certes, son équipe n’a pas fait long feu en éliminatoires, étant balayée par leurs rivaux de division et éventuels champions de la Série mondiale, les Dodgers de Los Angeles, en Série de division. Or, en guise de très mince consolation, le Dominicain s’est vu octroyer un honneur pour la plus récente saison ; celui du bat flip de l’année!

Un joueur qui fait parler de lui

Le dicton « parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en » s’applique à merveille au joueur de 21 ans. Souvenez-vous au milieu du mois d’août, à quel point il avait été critiqué pour s’être élancé, avec une frappe bonne pour un spectaculaire grand chelem, alors que le compte était de trois balles et aucune prise en huitième manche et que son équipe menait 10-3 au pointage! Le gérant des Rangers l’avait vilipendé sur la place publique et les puristes du baseball l’avaient méprisé collectivement, sans gêne. 

Pour mieux comprendre l’ampleur du phénomène, je vous suggère fortement de regarder le court vidéo qu’a produit Adidas en l’honneur de leur protégé.

Publicité

Je me demande bien ce que pense ces mêmes personnes à la suite de l’honneur que vient de lui consacrer MLB Network, dans son top-40 des bat flips de l’année 2020. Un titre plus que mérité, soit dit en passant. Tout est là. Le swag, le calme, la grâce, l’attitude, le contexte. On parle ici du match numéro 2 du Wild Card contre les Cards. San Diego faisait face à l’élimination et le numéro 23 des Padres venait de cogner sa deuxième longue balle du match pour ajouter à l’avance des siens, en septième manche.

Attirer la jeune génération

Sincèrement, Tatis Jr. est excitant à voir jouer. Il est ce genre de joueur dont je ne veux pas rater une présence au bâton, un peu comme lorsque j’étais jeune et que j’allais au Stade voir Guerrero jouer, vous comprenez? L’arrêt-court de San Diego fait aimer le baseball à ceux et celles qui sont des partisans en devenir. Pour les plus fidèles, il confirme pourquoi nous aimons tant ce sport.

Noël approche et si vous ne savez pas trop quoi demander, gâtez-vous et demandez au Père Noël un jersey de Tatis Jr. Il n’a pas fini de nous impressionner!

Image par défaut
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Publications: 164
Alleyop360Attitude Football