L’avenir d’Abraham Toro est lié à son bâton

En prévision de la saison 2021, les postes disponibles au champ extérieur à Houston sont nombreux et Abraham Toro est conscient que pour combler l’un d’eux, il devra mieux faire en attaque.

George Springer, Michael Brantley et Josh Reddick sont tous joueurs autonomes et Toro pourrait voir son futur se dessiner les deux pieds sur le gazon.

Publicité

Toro est jeune et talentueux et son jeu en défensive est de niveau baseball majeur. Cependant, pour jouer à tous les jours dans les grandes ligues tu dois connaître du succès en attaque et être en mesure de multiplier les bonnes séquences au bâton.

C’est ce qui est rapporté par RDS.

Je pense que ça peut m’aider, mais c’est au bâton que ça se joue. Si tu es capable de frapper, ils vont te trouver une place sur le terrain c’est sûr, a-t-il précisé lorsqu’il a été question de sa polyvalence.

L’athlète originaire de Longueuil en sera à sa troisième campagne au Texas. L’an passé, il a disputé 33 matchs avec les Astros, il a cogné trois coups de circuit et produit neuf points sous les ordres de Dusty Baker.

Publicité

Sa moyenne au bâton est passée de .218 en 2019 à .149 en 2020. Une facette de son jeu qu’il devra absolument améliorer afin de progresser vers un poste de régulier.

Pour le moment, Abraham Toro continu de s’entraîner dans la Belle Province en prévision des camps d’entraînement tout en respectant les règles sanitaires, mais il semble inévitable qu’il doive prendre la direction du sud afin d’améliorer son sort.

Aussi questionné sur le scandale des vols de signaux, Toro est conscient que les Astros l’ont échappé belle cette saison, malgré le déferlement de commentaires négatifs sur les médias sociaux.

Il sait qu’avec le retour de spectateurs dans les gradins, les huées vont reprendre de plus belle, alors que lui et ses coéquipiers devront serrer les dents et se concentrer doublement.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 255