La MLB reconnaît officiellement les Negro Leagues

Le baseball majeur a annoncé qu’il offrirait une reconnaissance totale et sans distinction aux joueurs ayant évolué dans les défuntes Negro Leagues, mercredi en avant-midi. Cela signifie que les statistiques, les records et le vécu des quelques milliers de joueurs qui sont passés par là sera reconnu comme faisant partie intégrante de l’histoire de la MLB.

N’en déplaise à certains, cette déclaration est une excellente nouvelle pour l’héritage Noir dans l’histoire du baseball. Kevin Baxter du Los Angeles Times s’est penché sur la question le mois dernier, alors que cette reconnaissance n’avait pas encore été officialisée. Présentant l’opinion de nombreux importants intervenants sur la question, le travail de Baxter est colossal et se doit d’être lu.

Publicité

Question d’en résumer le contenu et de rendre honneur à cet excellent travail journalistique, quelques opinions et citations marquantes en ont été puisées. À commencer par Scott Simkus, un chauffeur de limousine de Chicago qui a passé plus de vingt ans à recueillir et compiler des statistiques dont le temps avait eu raison dans la mémoire collective.

Negro Leagues historian Scott Simkus, working in his Chicago office.
Crédit photo : Joyce Simkus, via le Los Angeles Times

« C’est la bonne chose à faire. Ça aurait dû être fait depuis longtemps, mais ce serait de réparer un tort. Ça donnerait aux joueurs des Negro Leagues une citoyenneté complète comme professionnels. »

– Scott Simkus

Gary Ashwill est un chercheur de Caroline du Nord qui a grandement contribué à la construction de la base de données qui compte les chiffres des 3 448 athlètes ayant à un moment ou à un autre pris part à une rencontre des Negro Leagues

« Nous avons rassemblé quelque chose qui est la première très bonne et compréhensive encyclopédie statistique des Negro Leagues. Le fait que cela existe est probablement un contributeur clé au fait que la discussion soit en train de se produire en ce moment. »

– Gary Ashwill

Ainsi, c’est de dire que les Turkey Stearnes, Willie Foster, John Gibson et Oscar Charleston rejoindront ceux qui sont déjà considérés par les amateurs du sport comme les meilleurs joueurs de l’histoire. Et qu’on doit cela en grande partie au travail effectué auprès de cette base de données, qui n’aurait probablement pas directement été initié par les bureaux relativement conservateurs de la MLB.

Publicité

Ce n’est toutefois pas tout le monde qui accueille cette nouvelle à bras ouverts. Larry Lester, le PDG du comité des Negro Leagues de la Société pour les recherches sur le baseball américain, croit que c’est une question de comparaison.

« Les joueurs des Negro Leagues devraient être comparés entre eux. Je ne pense pas que c’est juste de classer ces joueurs et ceux des Majeures ensemble pour le simple fait qu’ils n’aient pas joué contre. »

– Larry Lester

Ce à quoi Bob Kendrick, le président du Musée de baseball des Negro Leagues à Kansas City, répond ce qui suit.

« Il y aura de la haine contre ça. Parce qu’actuellement, dans l’esprit de certains, tu diminues ces grands joueurs de baseball Blancs qui ont toujours été représentés comme les meilleurs des meilleurs. Et ça ne les diminue pas du tout. Ça introduit d’autres gars qui étaient aussi bons. »

– Bob Kendrick

Ce qui est certain par rapport à cela, c’est que certaines pages des livres de record seront réécrites. On ne parle pas en termes de totaux, puisque les membres des Negro Leagues ne sont pas du tout près d’atteindre les meilleures marques en termes de circuits ou de victoires sur le monticule.

Mais quand on parle de moyennes, il y aura certainement quelques noms qui se glisseront dans les mieux cotés.

Image par défaut
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Publications: 314
Alleyop360Attitude Football