Ke’Bryan Hayes pourrait être l’avenir des Pirates

Ce n’est pas une surprise que dire que les Pirates de Pittsburgh sont une des pires équipes de la ligue, saison après saison. Plusieurs raisons expliquent ce manque de victoires, mais la principale raison est ce manque de volonté des propriétaires de vouloir dépenser de l’argent.

Ne pas vouloir dépenser signifie ne pas signer des joueurs qui pourraient avoir un impact positif tout de suite sur l’équipe. Donc, la solution est de bien développer les espoirs pour qu’ils puissent avoir un impact à Pittsburgh. Et une autre solution, ne pas les échanger lorsqu’ils deviennent bons.

Publicité

Baseball America a analysé en profondeur les espoirs de Pirates.

Commençons par les espoirs dans dix dernières années. En 2012 et 2013, le meilleur espoir des Pirates étaient Gerrit Cole, en 2014, c’était Gregory Polanco, en 2015 et 2016, c’était Tyler Glasnow, en 2017, Austin Meadows, et de 2018 à 2020, Mitch Keller. Les seuls joueurs encore présents dans l’équipe? Gregory Polanco et Mitch Keller. Pour Polanco, la raison est simple : il n’est pas devenu le joueur auquel on s’attendait. Pour ce qui est de Keller, il est encore jeune (24 ans). L’avenir nous dira s’il restera avec l’équipe pour longtemps (ce qui est douteux, vu les décisions que l’équipe prend).

Avec une saison 2020 très mauvaise, les Pirates ont beaucoup à faire s’ils veulent gagner plus souvent que perdre. Pour l’instant, ils n’ont pas signé de joueur sur le marché (ce qui n’est pas surprenant). Alors, il faut que les jeunes recrues/espoirs soient en mesure d’avoir un impact dans les Majeures.

Publicité

En parlant d’espoirs, Baseball America a fait un topo sur les meilleurs espoirs des Pirates. Voici le top-10: Ke’Bryan Hayes (troisième but), Oneil Cruz (arrêt-court), Nick Gonzales (arrêt-court), Quinn Priester (lanceur droitier), Liover Peguero (arrêt-court), Cody Bolton (lanceur droitier), Tahnaj Thomas (lanceur droitier), Brennan Malone (lanceur droitier), Ji-Hwan Bae (arrêt-court) et Carmen Mlodzinski (lanceur droitier).

Ke’Bryan Hayes

Hayes, 23 ans, a été repêché pendant la première ronde du repêchage de 2015. Il est le fils de Charlie Hayes, ancien joueur des Majeures de 1988 à 2001. Ke’Bryan Hayes a commencé la saison 2020 en tant que meilleur espoir, mais il a été forcé à l’arrêt après un test positif à la COVID-19. Il est revenu autour de l’équipe en juillet et a effectué ses débuts dans les Majeures en septembre. En 24 parties avec l’équipe, il a frappé pour .376, 32 coups sûrs, sept doubles, deux triples, et cinq circuits en 85 présences au bâton. Ses statistiques lui ont valu le titre de recrue de la Nationale en septembre.

Selon les analystes, le jeu défensif de Hayes est excellent. Il pourrait éventuellement gagner plusieurs Gants dorés. Il est un atout pour la défensive de l’équipe, que ce soit une défense traditionnelle ou une défense plus créative. En plus de jouer au troisième but, il peut se déplacer à la position d’arrêt-court si nécessaire, et même au champ si l’équipe veut bouger sa défense. Offensivement, il devient meilleur à chaque année. Il a travaillé sa technique au bâton et les résultats ont été très bons en 2020.

Il a le talent pour frapper pour .300 dans une année, et frapper entre 15 et 20 circuits. En 2021, il sera le troisième but partant pour les Pirates. S’il continue à progresser au rythme actuel, il pourrait devenir l’un des meilleurs joueurs de l’équipe de Pittsburgh. En espérant que les Pirates le gardent pour plusieurs années avant de l’échanger.

Image par défaut
Alexandra Greaves
Passionnée par le baseball et fan des Pirates de Pittsburgh, Alexandra a joint ses deux passions – l’écriture et le baseball – pour écrire sur le site! Elle voyage beaucoup aux États-Unis et a vu 18 stades des Majeures. Elle souhaite voir les 30 avant d’atteindre 30 ans!
Publications: 88