Gary Sanchez est bien conscient du désastre de sa saison 2020

Peu importe la profondeur du gouffre dans lequel on s’enfonce, sans effort, on n’en sortira jamais. C’est un vieil adage qui s’applique partout, et surtout dans le monde du sport. La première étape est de réaliser qu’on a un problème. Gary Sanchez l’a bien compris et compte bien s’en sortir.

Une deuxième chance méritée

Le receveur de 28 ans a connu une saison désastreuse en 2020 et il le sait. Il n’a pas cherché à jouer à l’autruche et s’est empressé de tomber en mode solution dès la fin des séries.

Publicité

En entrevue avec le New York Post, l’entraîneur des frappeurs des Yankees, Marcus Thames, a déclaré que Sanchez l’a contacté peu après l’élimination des siens. Il voulait retourner immédiatement à Tampa pour frapper.

Toujours selon Thames, la présence de Gary dans la ligue d’hiver en République dominicaine est un bon indicateur qu’il est sur le chemin de la rédemption.

« Le fait qu’il joue là-bas en dit long. Peu de joueurs avec sa feuille de route jouent là-bas. Ça démontre à quel point il veut être meilleur et revenir où il était. »

Tous ces efforts ont assurément pesé dans la balance lorsque Brian Cashman a décidé de lui accorder un contrat pour l’an prochain. Si Sanchez n’abandonne pas, les Yankees non plus.

Publicité
https://twitter.com/betcrisrepdom/status/1341857068748316672

Les correctifs

Thames, qui connaît Sanchez comme le fond de sa poche en ayant été son entraîneur à tous les niveaux, croit avoir ciblé plusieurs de ses problèmes. En regardant beaucoup de vidéos, il a vu qu’il ne reconnaissait pas les lancers et qu’il s’élançait sur beaucoup de mauvais tirs.

Jusqu’ici, en 15 matchs avec Toros del Este, ses chiffres indiquent qu’il prend du mieux. Malgré une moyenne à .245, il a tout de même récolté quatre doubles, deux circuits et dix points produits.

Le plus important, toujours selon Thames, c’est qu’il a regagné énormément en confiance. Comme ses problèmes sont également derrière le marbre, c’est primordial.

Image par défaut
Jean-François Rivard
Publications: 82
Alleyop360Attitude Football