Chaim Bloom veut construire une rotation durable

Récemment, on voit que la culture de baseball des Red Sox de Boston se transforme. Alors que la direction nous avait habitués à la doctrine du « gagner maintenant », du gros argent mal investi dans des vedettes éphémères (Pablo Sandoval et Hanley Ramirez, pour ne pas les nommer), le nouveau directeur général Chaim Bloom change la donne. En arrivant à Boston, Bloom devait assurer l’avenir de la formation en regarnissant le système de développement de la formation.

Et il l’a assez bien fait jusqu’à présent en ajoutant notamment Jeter Downs, Jeisson Rosario, Hudson Potts, Connor Seabold, Connor Wong et Jacob Wallace. Bloom compte bien appliquer la même vision à long terme pour régler le très gros problème de lanceurs partants.

Publicité

Interrogé sur l’échange de Lance Lynn entre les Rangers et les White Sox, le DG a déclaré rechercher des lanceurs sur le marché de l’autonomie ou avec plusieurs années de contrôle à leur contrat pour assurer qu’il reste longtemps à Boston. Sacrifier des espoirs ou des piliers de la formation pour un joueur qui ne lui donnerait qu’une année de service, comme Lynn, n’est pas dans ses plans. Il entend plutôt construire une rotation durable pour les Red Sox, une rotation qui restera la même au-delà de la simple saison 2021.

Cette vision à long terme s’accorde avec celle que je proposais il y a un mois. Les Red Sox ont besoin de stabilité dans la rotation. Pour ce faire, ils n’ont qu’un seul poste à combler, celui de troisième lanceur. Chris Sale est, bien sûr, le cheval de tête, suivi d’Eduardo Rodriguez, qui devrait signer une prolongation de contrat éventuellement. Tanner Houck, promu des mineures en 2020, a démontré qu’il est prêt à être un quatrième ou un cinquième lanceur. Le Canadien Nick Pivetta a également fait des débuts prometteurs à Boston la saison dernière. Avec la signature à long terme d’un joueur autonome ou d’un joueur avec quelques années de contrôle, la rotation des Sox serait stable jusqu’en 2025.

Publicité

Toujours plus de rumeurs

Récemment, le nom de Corey Kluber a circulé à Boston, surtout à cause de l’intérêt marqué de l’ancien artilleur de l’équipe de baseball de Cleveland pour la formation. Vendredi dernier, Alex Speier, la référence pour tout ce qui touche les Red Sox, évoquait aussi l’intérêt de l’équipe pour Jake Odorizzi, Rich Hill et, pourquoi pas, Tomoyuki Sugano, la nouvelle sensation japonaise qui compte faire ses débuts en Amérique l’an prochain.

L’avenir des Red Sox s’annonce radieux grâce à un système de développement revampé. Si Chaim Bloom peut faire la même chose avec la rotation, des étés très ensoleillés s’annoncent pour Boston.

Image par défaut
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Publications: 284
Alleyop360Attitude Football