Voici comment les joueurs ont vécu l’année 2020

On s’entend tous pour dire que la saison 2020 dans le baseball majeur était spéciale dû à la COVID-19. Une saison raccourcie, un format de séries éliminatoires changé, et bien sûr, des mesures sanitaires ont retenu l’attention du public.

Pour l’occasion, le lanceur Adam Ottavino s’est promené avec son kodak toute l’année pour prendre en photo les événements qui, selon lui, étaient bien différents cette année en raison de la pandémie.

Publicité

Il n’en fallait pas plus pour que le réseau ESPN le contacte pour savoir s’il pouvait diffuser quelques-unes de ses prises, et le résultat est assez intéressant. Il faut savoir qu’Ottavino a été questionné sur ses plus belles images et qu’il a donné une description de celle où il trouvait bien particulière.

Avant de poursuivre, je vous laisse le lien ci-dessous pour que vous puissiez voir les résultats. Croyez-moi, ça en vaut la peine. Je vais quand même enchaîner avec quelques faits dont Ottavino a fait part dans l’article, qui à mon avis, pourraient bien vous intéresser.

Publicité

La saison 2020 et ses différences

Chose certaine, cette campagne restera gravée dans notre mémoire à tout jamais. La saison 2020 de la MLB a écrit l’histoire, et voici quelques changements dont les joueurs ont dû faire face :

  • Puisqu’il n’y avait pas de bulle lors de la saison régulière, les joueurs pouvaient retourner à leur domicile. Par contre, en arrivant au stade, ils étaient pris en charge par des hommes vêtus d’une tenue scientifique de couleur bleue, comme on voit dans les films. Ces derniers prenaient la température des joueurs et leur demandaient s’ils avaient des symptômes liés à la COVID, en plus de les envoyer à un endroit spécifique lors des journées de test de crachat. Si tout était beau, ils les laissent rentrer.
  • Presque tous les joueurs étaient séparés. Il y avait beaucoup plus d’autobus qu’à l’origine, puisqu’on séparait les joueurs par positions dans des pièces différentes. Par exemple, il y avait un bus pour les joueurs de position et un bus pour les lanceurs. Selon Ottavino, plus la saison avançait et plus d’autobus étaient présents pour séparer tout ce beau monde-là, question de santé et sécurité.
  • Certaines installations dans les complexes d’entraînement des équipes étaient fermées. Chez les Yankees, les joueurs ne pouvaient accéder aux spas et ils ont dû les vider un par un pour éviter une possible contamination.
  • Lorsque les joueurs n’étaient pas sur le terrain et se retrouvaient dans le vestiaire ou la salle des trainers, tout le monde portait un masque. Sans exception. D’ailleurs, les thérapeutes sportifs et les médecins de l’équipe étaient ceux qui étaient les plus protégés par l’équipement qu’ils utilisaient (double masque en plus d’avoir une visière et des gants en tout temps).
  • Les gars passaient beaucoup moins de temps au stade avant un match, comparativement aux années précédentes. « Allez sur le terrain et vous avez tant de temps pour vous préparer à faire tout ce que vous avez à faire », a cité le lanceur des Yankees.

Et ça, c’est une petite partie des éléments qui ont changé pour tous et chacun. Imaginez à quel point tout cela à dû être compliqué, que ce soit pour le staff, les médecins, les joueurs, etc.

Néanmoins, la ligue a réussi à trouver un moyen de mettre sa saison en branle sans qu’il n’y ait trop de problèmes majeurs. Chapeau à la MLB.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 428
Alleyop360Attitude Football