Une partie de l’histoire du baseball non documentée dans les « Negro Leagues »

Contrairement aux grands noms qui ont marqué l’histoire de la MLB, les grands joueurs des Negro Leagues ne sont pas reconnus par les amateurs de baseball pour les statistiques qu’ils ont décroché au cours de leur carrière de baseball, aussi importantes soient-elles. Pourtant, certaines d’entre elles ont le mérite d’être reconnues et valorisées dans les livres de l’histoire du sport.

Publicité

Selon le recherchiste et historien de baseball Gary Ashwill, il y aurait un mythe associé à cela. Étant donné que cette ligue générait beaucoup moins d’attention et d’intérêt du public de l’époque où elle disputait des matchs, la plupart des événements qui y sont liés sont plutôt flous et consistent davantage en des légendes. L’impression générale de la population manquait souvent de clarté quant à ce qui s’était réellement produit lors des années de la ligue, depuis les années 1880 jusqu’à 1951, dernière saison officiellement reconnue du baseball joué par des Noirs.

Ashwill fait maintenant de la recherche depuis vingt ans sur cette ligue et ce qu’on en connaît moins pour mettre de la lumière sur certaines informations. Il cherche à aller relayer plus que simplement la moyenne au bâton des joueurs de l’époque, et d’aller chercher des statistiques qui sont plus fréquentes dans le monde du baseball d’aujourd’hui, tel la moyenne de puissance et la moyenne de présence sur les sentiers des joueurs. Bien que les méthodes pour conserver les statistiques de l’époque n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui (même dans les Majeures), il estime qu’il peut tout de même y arriver.

Publicité

« Nous nous fions grandement sur les journaux locaux pour différents matchs, et on arrive à compiler le tout pour obtenir des résultats plus exacts à nos recherches », dit Ashwill, qui travaille en tant qu’éditeur-pigiste en plus d’opérer le blog de baseball Agate Type. Il se sert grandement de journaux comme le St. Louis Argus et le Chicago Defender, deux hebdomadaires de longue date orientés vers une clientèle majoritairement Afro-Américaine.

Il existe une multitude de raisons qui expliquent le manque de documentation des statistiques et des faits divers dans l’histoire des Negro Leagues. Celle qui se démarque le plus est le fait que les sources encyclopédiques axées sur le baseball n’ont jamais été en mesure de rapporter des faits de ces ligues. Ashwill soutient qu’il a toujours été attiré par les trous dans les livres qui relatent l’histoire, et qu’il vise à mettre en valeur la nature historique de la ségrégation raciale dans le baseball, qui représente, selon lui, l’une des plus grandes injustices que le sport professionnel a vécu.

Image par défaut
Daniel Birru
Publications: 201
Alleyop360Attitude Football