Un honneur de plus pour Randy Arozarena

Les éloges continuent de pleuvoir sur la tête de la sensation du mois d’octobre, Randy Arozarena. En effet, le jeune joueur des Rays s’est vu décerné, en ce jour du 9 novembre, le prix Babe Ruth à titre de joueur par excellence des séries éliminatoires, et ce, par le New York chapter of the Baseball Writers’ Association of America.

Au passage, il a devancé les joueurs des Dodgers de Los Angeles Clayton Kershaw et Corey Seager. Pour la petite histoire, rappelons que c’est Seager qui avait raflé les honneurs de joueur par excellence de la Série mondiale, il n’y a pas si longtemps.

Publicité

La révélation

Arozarena s’est fait un nom le mois dernier en transportant son club sur ses épaules. Il a connu des séries éliminatoires tout simplement époustouflantes. En 20 parties, le frappeur tonitruant a affiché une moyenne au bâton de .377 en plus de cogner 10 coups de circuit et produire 14 points. Des statistiques remarquables qui prouvent bien pourquoi il a remporté le titre de MVP de la Série de championnat de la Ligue américaine sur son passage. 

Espérons pour les partisans des Rays que le voltigeur pourra continuer sur sa lancée pour la prochaine saison. Une autre présence en Série mondiale est loin d’être une idée farfelue pour le club de la Floride.

Parlant des partisans des Rays, nul doute que les succès du club ont eu écho jusqu’au Québec et Arozarena y est pour beaucoup. Le numéro 56 a moussé l’intérêt du baseball chez les amateurs de balle de la province et, à mon sens, ravivé l’intérêt d’accueillir un club de baseball à Montréal. En lien avec la pandémie, le projet était un peu tombé dans l’oubli. Or, de bonnes performances en séries des Rays jumelées à des jeux spectaculaires du tout autant spectaculaire Arozarena ont eu un effet plus que positif.

Publicité

J’avance une opinion bien personnelle ici, mais je crois qu’un amalgame d’un peu de tout mentionné plus haut a, en quelque sorte, vendu le projet de la garde partagée aux plus sceptiques. Ces mêmes personnes se sont attachées au parcours de la bande à Kevin Cash et y ont pris goût. Ils ont suivi les prouesses et ont même eu un sentiment d’appartenance avec les Glasnow, Snell et Arozarena, justement.

Les Rays ont fait parler d’eux positivement. Ils étaient à l’honneur dans les bulletins de nouvelles ainsi que dans les assemblées de cuisine. Je suis persuadé que bien des gens vont suivre avec plus d’attention la saison 2021 de TB. Ils se diront qu’ils aimeraient bien les voir à l’œuvre par un bel après-midi de juillet à Montréal. 

En plus d’avec les joueurs, un sentiment d’appartenance a été créé envers le club de la ville de Tampa Bay et si la formation en venait à jouer à Montréal, il y aurait bien des chemises brodées du numéro 56 en ville.

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football