Les Yankees ont deux semaines pour sceller le sort de Gary Sanchez

Partisans des Yankees, encerclez la date du 2 décembre à votre calendrier. C’est la date limite fixée aux organisations du baseball majeur pour soumettre un contrat à leurs joueurs éligibles à l’arbitrage. Sans offre, ils deviendront agents libres.

En raison de la pandémie et de la perte de revenus des équipes, il y en aura beaucoup plus qu’à l’habitude dans cette situation. De tous ces dossiers, celui de Gary Sanchez sera le plus intéressant à surveiller.

Publicité

Retour sur investissement

Comme mentionnait mon collègue Antoine Desrosiers plus tôt cette semaine, Brian Cashman tente d’échanger son receveur ou du moins, il écoute les offres. Malgré le désastre de sa saison 2020, Sanchez peut redevenir un frappeur dangereux. Malgré ses lacunes défensives, une équipe pourrait fort bien être intéressée à lui dans un rôle de frappeur désigné.

S’il n’obtient pas un retour intéressant, il pourrait bien demeurer dans le Bronx. Après tout, il ne faut pas oublier l’argent et le temps investi dans celui qui a longtemps été l’espoir numéro un des Yanks.

Des intéressés?

Les Mets sont à la recherche d’un receveur et ils risquent d’être très impliqués pour l’obtention de J.T. Realmuto. S’ils n’y arrivent pas, on pourrait voir une rare transaction entre les deux équipes new-yorkaise.

Publicité

Le départ imminent de Realmuto chez les Phillies laisserait place à une possible réunion entre Sanchez et son ancien gérant Joe Girardi.

Derek Jeter et les Marlins ont déjà démontré de l’intérêt pour lui dans le passé. Maintenant que sa cote est à la baisse, la nouvelle DG Kim Ng pourrait tenter le coup.

Toutes sortes de rumeurs sortent du Bronx, mais habituellement, les Yankees cachent bien leur jeu. Leurs intentions envers Gary Sanchez ne sont pas très claires. Une chose est certaine, le 2 décembre, nous serons fixés.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football