Les Phillies éliminent 80 emplois

Les conséquences de la saison écourtée et l’absence de partisans dans les gradins en raison de la pandémie de COVID-19 commencent à se faire sentir. Les Phillies de Philadelphie ont annoncé aujourd’hui dans un courriel aux employés qu’ils élimineraient 80 emplois du côté de la direction et des opérations baseball.

Publicité

Au mois de septembre dernier, le président de l’équipe Andy MacPhail avait annoncé que l’organisation réduirait la taille de ses effectifs afin d’atténuer les pertes de quelque 145 millions de dollars encaissées pendant cette saison écourtée. Les Phillies passent donc de 450 employés à temps plein à 370. Les emplois étaient essentiellement à Philadelphie et au complexe floridien de l’équipe. L’académie de baseball en République dominicaine semble s’en tirer indemne.

Couper dans les joueurs et la masse salariale aussi

Malheureusement, ces employés ne seront pas les seuls à quitter la formation. Certains joueurs pourraient aussi écoper des coupures. Renoncer à faire des offres aux joueurs autonomes J.T. Realmuto, Jake Arrieta et/ou Didi Gregorius, dont on vous a parlé plus tôt cette semaine, représenterait une économie importante pour la formation qui le laissera simplement partir.

Publicité

D’autres gros comptes à payer sont à surveiller, comme Andrew McCutchen (17 M$), à qui il reste une année de contrat à Philly (option d’équipe en 2022) et Jean Segura (14,85 M$), sous contrat pour deux autres saisons avec une option d’équipe en 2023. Malheureusement, ils ne peuvent pas se débarrasser de leur plus gros contrat, celui de Bryce Harper, qui est valide jusqu’en 2031 et blindé d’une clause de non-échange.

Image par défaut
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Publications: 284