Les finalistes pour les différents honneurs individuels sont connus

C’est ce soir que la MLB annonçait le nom des différents finalistes en ce qui a trait aux honneurs individuels pour la saison 2020. On parle ici du Cy Young, du trophée Jackie Robinson pour la recrue de l’année, celui du Gérant de l’année et finalement, évidemment, le Joueur le plus utile à son équipe, communément appelé MVP.

Une équipe que l’on suit particulièrement au Québec, les Blue Jays de Toronto, a été à l’honneur en ce lundi soir comme vous serez à même de le constater. On parle ici de Hyun-Jin Ryu en nomination pour le Cy Young ainsi que Charlie Montoyo à titre de Gérant de l’année. Dans les faits, il s’agit du reflet d’une saison couronnée de succès pour eux. 

Cy Young

Ligue américaine :

Shane Bieber des Indians de Cleveland

Kenta Maeda des Twins du Minnesota

Publicité

Hyun-Jin Ryu des Blue Jays de Toronto

Ligue nationale :

Trevor Bauer des Reds de Cincinnati

Yu Darvish des Cubs de Chicago

Jacob deGrom des Mets de New York

Comme le dit si bien le collègue Brisebois, c’est une belle reconnaissance de voir Ryu dans cette liste. Ne vous détrompez pas, Bieber le remportera les yeux fermés, mais quand même. Bien heureux aussi de constater que Maeda figure parmi les finalistes. Pour un joueur dont on ne sait jamais trop s’il est un partant ou un releveur, il s’agit d’un bel exploit.

Du côté de la Nationale, j’aimerais bien voir le coloré Bauer succéder au double tenant du titre, deGrom. Le joueur des Reds a été dominant et constant sur la butte (ainsi qu’à l’extérieur du terrain). Est-ce que son attitude viendra jouer contre lui en bout de ligne?

Recrue de l’année

Ligue américaine :

Christian Javier des Astros de Houston

Kyle Lewis des Mariners de Seattle

Luis Robert des White Sox de Chicago

Ligue nationale :

Alec Bohm des Phillies de Philadelphie

Jake Cronenworth des Padres de San Diego

Devin Williams des Brewers de Milwaukee

À mon sens, le nom de Javier est à retenir du côté de l’Américaine. Ce dernier est venu combler les énormes chaussures de Justin Verlander lorsque ce dernier est tombé au combat en début de saison. Lewis à quant à lui connu une légère baisse de régime offensivement parlant en deuxième moitié de saison ce qui pourrait potentiellement affecter sa candidature. Robert a été au cœur de l’essor des White Sox en 2020, or sans rien lui enlever, mon choix demeure le lanceur des Astros.

Gérant de l’année

Ligue américaine :

Publicité

Kevin Cash des Rays de Tampa Bay

Charlie Montoyo des Blue Jays de Toronto

Rick Renteria des White Sox de Chicago

Ligue nationale :

Don Mattingly des Marlins de Miami

David Ross des Cubs de Chicago

Jayce Tingler des Padres de San Diego

Avouez que c’est bizarre de voir le nom de Renteria dans cette liste alors que le principal intéressé n’est même plus à la barre de son équipe? S’il remporte le titre, cela mettra un peu plus de pression sur les épaules du nouvel homme de confiance derrière le banc de Chicago, Tony La Russa. En 2006, un tel scénario est survenu alors que Joe Girardi avait raflé l’honneur après avoir été congédié à la fin de la saison par les Marlins. 

Joueur le plus utile à son équipe

Ligue américaine :

Jose Abreu des White Sox de Chicago

DJ LeMahieu des Yankees de New York

Jose Ramirez des Indians de Cleveland

Ligue nationale :

Mookie Betts des Dodgers de Los Angeles

Freddie Freeman des Braves d’Atlanta

Manny Machado des Padres de San Diego

Ce que j’aurais aimé voir le nom de Fernando Tatis Jr dans cette liste! Sa fin de saison en queue de poisson est surement pour beaucoup dans le fait qu’il ne soit pas retenu et que ce soit son coéquipier Machado qui le soit.

J’aime beaucoup la candidature du Canadien Freeman. Il serait mon choix.

Dans l’Américaine, je dois avouer que je suis surpris de ne pas voir le nom de Bieber pour le MVP. Je ne suis pas fan d’octroyer le titre à un lanceur, or je pense que son nom aurait quand même dû être du lot en raison de sa dominance pure cette année. Dans la catégorie des absents aussi, Mike Trout! Est-ce qu’il a été puni, en quelques sorte, par les mauvaises performances de son équipe? Si j’avais à parier un petit 2$, j’irais avec Abreu, qui sort enfin de l’ombre on dirait.

Que les meilleurs gagnent!

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football