Les Blue Jays et les Mets jouent à la patience

Le 3 novembre dernier, le site MLB Trade Rumors envoyait le voltigeur George Springer à Chicago, chez les White Sox.

Troisième sur leur liste des joueurs autonomes les plus en demande derrière Trevor Bauer et J.T. Realmuto, Springer fait encore l’envie de plusieurs équipes.

Publicité

Pour le moment, les équipes jouent à un jeu de patience et surveillent qui bougera la première afin de monter au front et bouger à leur tour.

C’est le cas des Blue Jays et des Mets et Springer est l’enjeu de leur stratagème.

S’il advenait que les Mets signent le joueur le plus en demande, Trevor Bauer, cette décision serait le signal pour que les Jays démontrent plus que l’intérêt et fassent une offre signifiante à Springer, considérant que les Mets ne pourraient possiblement pas s’offrir les deux.

Le mouvement inverse est aussi vrai, direz-vous, et vous n’avez pas tort, mais il semblerait que l’intérêt du club canadien soit plus grand envers le voltigeur de centre et les discussions seraient plus actives en ce sens.

Une game semble bien installée entre les deux équipes et la patience déterminera les gagnants. Je dis les gagnants car peu importe qui aboutira où, c’est une situation gagnant-gagnant.

Publicité

En ce moment, le seul geste de l’organisation torontoise a été de signer le lanceur Robbie Ray, pour une période d’une année.

Un marché incertain pour l’instant

Springer attend patiemment sa prochaine destination tout en souhaitant que les enchères se poursuivent le plus longtemps possible, mais en même temps, il serait avantageux pour lui d’être fixé rapidement afin de se préparer à son nouvel environnement, et ce, en prévision des prochaines saisons.

Selon les spéculations, Springer pourrait toucher 125 millions de dollars pour une période de cinq ans. Ça vaut la peine de patienter encore un peu.

Les équipes sont à faire leurs comptes tout en évaluant les pertes engendrées par la pandémie et ce fait influence significativement le marché des joueurs autonomes.

Est-ce que les Springer, Bauer, Realmuto et autres pourraient être les prochaines victimes d’une collusion entre les propriétaires d’équipes qui seraient tentés de casser le marché en offrant moins d’argent à ces joueurs afin d’équilibrer leurs pertes?

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 256