Les Blue Jays dans le derby George Springer

Sincèrement, j’ai vraiment hâte au début de la saison 2021 pour voir à l’œuvre les Blue Jays de Toronto. Déjà qu’ils ont été excitants à souhait en 2020, rien n’indique une régression dans leur cas, bien au contraire.

Leur directeur général, Ross Atkins, pourrait même accélérer leur courbe de progression naturelle, car on les dit très intéressés à réaliser un grand coup cet hiver, que ce soit par le biais d’un échange ou encore du marché des joueurs autonomes.

Publicité

Avoir le sens du spectacle

Oui, les Jays ont le sens du spectacle, autant sur le terrain qu’à l’extérieur de celui-ci. L’an dernier, ils ont réalisé un grand coup en mettant la main sur le finaliste au trophée Cy Young, Hyun-Jin Ryu. Plus récemment, c’est le nom du joueur étoile Francisco Lindor qui était lié à la formation torontoise, comme vous avez pu le lire sur ce blogue.

Maintenant, c’est au tour d’un autre joueur étoile d’être lié aux champions de la Série mondiale de 1992 et 1993. On parle ici du voltigeur George Springer, libre comme l’air après avoir rejeté l’offre qualificative de Houston, tout récemment.

Si les Jays parviennent à s’entendre avec le joueur de 31 ans, ce serait gros! Bien qu’il soit au cœur du scandale des Astros de 2017, j’ai l’humilité de penser que les partisans de la Ville-Reine accueilleraient à bras ouverts un joueur de la trempe de Springer dans leur rang.

Publicité

Quand on prend la peine d’y penser, l’idée de s’enquérir des services du joueur par excellence de la Série mondiale de 2017 est bourrée de bon sens. Toronto est plus que bien garni au niveau de l’avant-champ. Si bien, que l’on pense même à convertir au moment venu, le plus récent premier choix de l’équipe, le polarisant Austin Martin, au poste de champ centre, lui qui a été repêché en tant que joueur d’arrêt-court.

C’est au niveau du champ extérieur que le bât blesse pour les hommes de Charlie Montoyo et l’ajout d’un voltigeur de qualité comme Springer améliorerait de façon exponentielle l’équipe, tant au bâton qu’en défensive. Certes, j’aime beaucoup l’apport offensif d’un joueur tel Teoscar Hernandez. Or, ses carences en défensive sont flagrantes, vous voyez où je veux en venir!

On parle de combien?

Selon ce qui se dit dans le milieu du baseball, le joueur américain pourrait aller chercher un contrat d’environ cinq ans pour une moyenne d’environ 25 millions de dollars annuellement. C’est beaucoup d’argent, mais Dieu sait à quel point l’apport d’un joueur élite en Springer pourrait avoir un impact positif sur les jeunes joueurs des Jays au niveau de l’encadrement. De plus, d’un vétéran qui sait ce que ça prend pour gagner et qui sait naviguer à travers les tempêtes, de surcroît.

Perso, je reste amer par rapport aux Astros de 2017. J’aimais beaucoup l’équipe d’Abraham Toro et c’est lorsque l’on aime le plus que l’on est le plus blessé. Cependant nous vivons dans une société de pardon et de rédemption et c’est en ce sens que je serais prêt à offrir une seconde chance à George Springer, l’individu, mais non le joueur des Astros. Ces derniers, jamais!

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football