Gary Sanchez n’est pas assuré de revenir dans le Bronx

Dans moins d’un mois maintenant, les Yankees devront déterminer s’ils accordent un contrat à leur receveur Gary Sanchez. Le jour du 28e anniversaire de Sanchez, soit le 2 décembre, les 30 formations devront soumettre des contrats à des joueurs éligibles à l’arbitrage.

Mais qu’est-ce qui attend le Dominicain? Cette saison, il a frappé pour une très faible moyenne au bâton de .147. 10 de ses 23 coups sûrs ont été des circuits. Sa puissance au bâton est encore présente, mais son problème est clairement le fait qu’il n’est pas capable de mettre son bâton sur la balle sur une base régulière. Pour rajouter à cela, il a perdu son poste de receveur numéro un aux mains de Kyle Higashioka lors des plus récentes séries éliminatoires.

Publicité

On peut se consoler dans son cas en se disant que plusieurs joueurs étoiles, tel que Francisco Lindor, Cody Bellinger et Christian Yelich, ont frappé pour, respectivement, .258, .239 et .205. Mais on le sait que ces joueurs vont rebondir. Par contre, la moyenne de .147 de Sanchez nous laisse porter à croire que ce n’était pas seulement une mauvaise année de sa part.

Et défensivement, Sanchez est loin, très loin, d’être un candidat au Gant doré.

Publicité

En laissant filer Gary Sanchez, est-ce que les Yankees seraient prêts à nommer Higashioka en tant que receveur numéro un? Oui, un certain J.T. Realmuto se retrouve présentement sur le marché des agents libres, mais il va demander la lune. Peut-être qu’un James McCann ou qu’un Tyler Flowers à prix modique pourrait aider New York?

Bref, on peut se demander : est-ce que Sanchez pourrait redevenir le frappeur qu’il était en 2017? L’équipe devrait-elle lui donner une dernière chance?

Default image
Raphael Simard
Alleyop360Attitude Football