Baseball majeur : comment assurer une commercialisation des joueurs?

Lorsqu’on compare le niveau de vedettariat des grands joueurs de la MLB avec ceux des autres grandes ligues en Amérique du Nord, on constate une distinction frappante, et le meilleur exemple est le contraste que l’on peut faire avec ceux de la NBA.

Des équipes de la ville de Los Angeles viennent tout juste de remporter le championnat dans les deux ligues cet automne, d’abord au basketball avec les Lakers et ensuite au baseball avec les Dodgers. Prenons en compte les joueurs importants qui ont mené leur équipe sur le podium : LeBron James et Anthony Davis d’une part, et Corey Seager, Mookie Betts et Clayton Kershaw d’autre part.

Publicité

Si on prend un angle un peu plus local, on peut se constater le même phénomène : il y a les José Bautista, Edwin Encarnacion et Marcus Stroman des Blue Jays en 2015 et 2016, et d’autre part les Kyle Lowry, Kawhi Leonard et Pascal Siakam des Raptors de Toronto en 2019. Ces derniers ont nettement été les plus influents dans la communauté et la culture torontoise et canadienne, et sont certainement destinés à connaître un impact plus enrichissant dans les années à venir. Et pas seulement en raison du championnat qu’ils ont remporté, contrairement à l’équipe de baseball de la ville.

Il n’y a pas de doute à se demander lesquels de ces joueurs ont eu un impact culturel et médiatique plus influent dans leur ligue et leur ville respective. Les joueurs de basketball ont clairement le dessus en terme de reconnaissance et de popularité par rapport aux joueurs de baseball. Pourquoi? C’est cette différence d’écart que tente de mettre de l’avant Barbara McHugh, vice-présidente du marketing de la MLB.

La priorité de McHugh dans son travail est de tenter de rejoindre le plus possible les jeunes fans de baseball, qui amènent le plus souvent un certain dynamisme aux activités entourant les équipes et plus d’énergie lors des matchs. La clé de cette épreuve est d’avoir une présence plus imposante sur les réseaux sociaux, tels Instagram et Snapchat, endroit où l’on retrouve de nombreux jeunes.

Cependant, le problème principal qui crée cette barrière entre les jeunes est le niveau de conservatisme très présent dans le monde du sport, en particulier de la MLB. La ligue doit s’adapter aux différentes modernités du monde d’aujourd’hui pour lui permettre de rejoindre un plus grand auditoire. McHugh a donc eu l’idée d’amener de nombreuses campagnes de marketing pour promouvoir le sport auprès des enfants, avec entre autres Let the Kids Play et We Play Loud. Une présence des joueurs de la ligue eux-mêmes sur les réseaux sociaux aiderait également à la commercialisation du sport.

Publicité

Une autre tendance que l’on retrouve fréquemment dans les autres sports est celle de l’appui et du marketing des célébrités, notamment celles qui font carrière en dehors des sports. Une grande partie de la promotion des sports envers les plus jeunes et les communautés multiculturelles passe par des acteurs ou des personnalités médiatiques connues.

Un autre aspect important et à ne pas négliger est la publicité. Les joueurs de la NBA apparaissent beaucoup plus fréquemment dans des annonces que ceux de la MLB, ce qui aide les joueurs de basketball à gagner en popularité et en commandite.

Dans cette optique, la ligue pourrait avoir l’idée de jumeler ces deux idées – moderniser le match et obtenir des commandites, tout en donnant aux téléspectateurs un point de vue différent sur leurs joueurs préférés. Par exemple, un aspect promotionnel qui s’est vu cet été est l’ajout d’un micro sur le chandail de Pete Alonso, ce qui a permis d’avoir une perspective différente pour les téléspectateurs, pour leur permettre d’entendre ce qui se passe sur le terrain et au marbre. La MLB a obtenu une commandite de Gatorade pour cet aspect.

Le but de la ligue est maintenant d’avoir plus d’éléments de ce genre pour ponctuer sa saison et avoir une plus grande relation avec ses partisans. Reste à voir ce qui viendra au cours des prochaines années pour viser cette commercialisation de ses joueurs et du jeu, et quelle direction elle compte prendre.

Default image
Daniel Birru
Alleyop360Attitude Football