80 millions de dollars dans le beurre pour les Red Sox

On ne se fera pas de cachette, l’argent peut acheter des championnats. Cependant, une conquête peut coûter cher pendant longtemps. Parfois, des blessures viennent changer la donne, mais généralement, les équipes savaient d’avance qu’elles finiraient par payer dans le beurre.

Heureusement, cette tendance semble vouloir changer depuis quelques années. Les gros marchés sont plus craintifs à donner des contrats à long terme. Et pour cause, certains payent encore le gros prix.

Publicité

Du gaspillage à Boston

Les champions de la Série mondiale de 2018 ont été misérables cette année. Les Red Sox ont terminé au dernier rang de leur division, et ce, avec une masse salariale d’un peu plus de 200 millions $. Où était cet argent en 2020? Clairement pas sur le terrain.

Certes, la blessure de Chris Sale a fait mal. Ses 30 millions $, combinés au salaire de plusieurs qui pour la plupart ne sont plus dans l’organisation, ont amené à un total de plus de 80 millions $ gaspillés. Rappelons-nous que les finalistes de la Série mondiale, les Rays de Tampa Bay avaient une masse salariale de 75 millions de dollars en 2020.

Publicité

Des retraités dispendieux

Malgré les deux millions de dollars qu’ils ont donnés à Manny Ramirez, les Sox ne sont pas les seuls à payer pour un passé lointain. Les Yankees ont versé cinq millions de dollars à Alex Rodriguez cette année, sans compter les 21 M$ de Jacoby Ellsbury. Le plus célèbre, Bobby Bonilla maintenant âgé de 57 ans, a encore reçu son énorme chèque des Mets.

Toutes ces sommes perdues semblent avoir conscientisé les organisations. Ne vous attendez pas à voir des contrats de 10 ans cet hiver. Les pactes comme celui de Gerrit Cole l’an dernier deviendront une rareté dans le futur.

Default image
Jean-François Rivard
Alleyop360Attitude Football