Pour une rare fois, Clayton Kershaw a été dominant dans un match éliminatoire

Quand on nomme le nom de Clayton Kershaw dans une conversation, je pense au lanceur dominant qu’il a toujours été. Par contre, tous les amateurs de balle sur la planète sont d’accord pour dire que ce dernier n’est tout simplement pas capable de lancer en séries éliminatoires, et c’est un peu dur de penser le contraire.

On le sait, l’artilleur gaucher connaît des difficultés en séries. Ça ne date pas d’hier, vous le savez sans aucun doute. Mon collègue Sébastien Berrouard vous en avait justement glissé un mot avant le match numéro deux de la série opposant les Dodgers face aux Brewers qui avait lieu hier.

Publicité

C’est d’ailleurs Kershaw qui était d’office comme partant sur le monticule des siens hier, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a grandement épaté la galerie.

En huit manches de travail, il a retiré 13 (!) frappeurs au bâton, a accordé trois coups sûrs en plus d’un seul but sur balles et n’a accordé aucun point lors de sa soirée au boulot.

Ça, c’est le Clayton Kershaw que les amateurs des Dodgers veulent voir.

Publicité

Avant sa sortie dans le match d’hier, Kershaw avait eu cinq jours de repos. Est-ce la solution pour qu’il soit aussi bon dans tous ses départs en séries? Possible. Pour le savoir, les Dodgers devront tenter l’expérience.

Chose certaine, si l’as des Dodgers continue de performer comme il l’a fait hier soir, la formation hollywoodienne a de bonnes chances de remporter la Série mondiale. Ce serait une première depuis 1988. Disons qu’ils sont dus…

Reste à voir si Clayton Kershaw sera en mesure de propulser son club vers les grands honneurs, une fois pour toutes.

Default image
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Alleyop360Attitude Football