Phillippe Aumont retrouvera le calme en faisant pousser des légumes

En entrevue au micro du 91.9, la radio sportive, le grand Phillippe Aumont faisait le point sur sa décision de se retirer du baseball tout en expliquant pourquoi il avait choisi l’agriculture comme seconde carrière.

Aumont, 31 ans, a participé au camp printanier des Blue Jays de Toronto. La longue pause causée par la pandémie de COVID-19 aura été déterminante dans sa prise de décision.

Publicité

Je ne souhaitais plus être dans l’attente de quelque chose et je voulais prendre les choses en mains. Une discussion avec ma conjointe m’aura convaincu de passer à autre chose et acheter une fermette afin de réaliser nos rêves, a expliqué l’ancien premier choix des Mariners.

Officiellement à la retraite, il avoue avoir été miné par l’anxiété, ce qui aura eu plus d’effets négatifs sur lui que les blessures physiques subies tout au long de sa carrière.

Je suis un thinker et de me demander continuellement si mes performances étaient à la hauteur, cela me mettait une pression de laquelle je voulais me défaire, ajoute-t-il.

En se tournant vers la culture de légumes en serre et l’élevage de quelques variétés d’animaux de ferme, Aumont veut définitivement passer à autre chose et oublier à tout jamais cette pression.

Prendre les choses calmement et voyager

Répondant à la question du collègue Charles-Alexis Brisebois à savoir s’il avait fait une croix sur son projet de vivre un jour en Asie, Phillippe Aumont a répondu que l’incertitude causée par la pandémie aura eu raison de ce rêve, car il ne se voyait pas pris là-bas en compagnie de sa petite famille.

Publicité

Celui qui a fait quelques séjours dans les Majeures mentionne que le fait d’avoir mangé du baseball depuis sa sortie du secondaire aura quelque peu limité ses horizons, lui qui se dit un touche-à-tout.

Après quelques mois de réflexion, je crois avoir pris la bonne décision, même si je n’ai pas d’expérience dans ce domaine. De plus, nous aurons une certaine liberté pour voyager en famille, dit-il avec un sourire dans la voix.

Une chose est certaine, Phillippe Aumont est fier de ce qu’il a accompli et se dit heureux d’avoir pu paver la voie aux jeunes québécois qui espèrent, tout comme lui, aspirer aux ligues majeures un jour.

Bonne retraite Phillippe, soit heureux!

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football