« One Baseball » : l’héritage de Robert Manfred

Depuis plusieurs semaines, nous vous parlons des différentes ententes ou propositions d’entente entre le baseball majeur et des associations de baseball partout aux États-Unis. Il y a eu la proposition quasiment hostile aux ligues mineures de baseball pour un nouvel Accord sur le baseball professionnel, puis l’entente de partenariat avec trois ligues indépendantes, dont la Ligue Frontier.

En commentaire de l’article ci-dessus, un lecteur de Passion MLB a demandé simplement si Robert Manfred pouvait prendre le contrôle de tout. Je me suis donc posé la question et j’ai entrepris d’y répondre. À ma grande surprise, j’ai trouvé la réponse : oui, il peut le faire, il le fera et c’est comme ça qu’il souhaite laisser sa marque dans l’histoire.

Publicité

« One Baseball »

Robert Manfred est devenu commissaire du baseball majeur le 25 janvier 2015. Dès les premiers instants, l’homme d’affaires pensait à la façon de laisser sa marque sur le baseball comme l’ont fait ses prédécesseurs. Lors d’une de ses premières allocutions à titre de commissaire, il a exposé le plan de son héritage pour le baseball :

« Les Ligues majeures de baseball sont engagées à être plus activement impliquées dans toutes les communautés de baseball, et ce, à tous les niveaux. Le nom de cet effort sera “One baseball” (Un baseball). Nous voulons un effort coordonné, avec la MLB au sommet, auquel participerait aussi le baseball universitaire, scolaire et divers programmes de jeunes. Désormais, nous attaquerons les marchés de jeunes et amateurs d’un seul front uni et cohérent. »

https://twitter.com/BaseballAmerica/status/1301956639533268994

Ce qui a changé depuis

Cet « effort coordonné » est passé pratiquement inaperçu jusqu’à la plus récente proposition de prise de contrôle du baseball mineur. Cela a été confirmé par l’entente avec les ligues indépendantes, mais elle est en marche depuis les débuts du premier mandat de Manfred.

Les changements entrepris dans le cadre de « One Baseball » sont subtils. Vous en reconnaîtrez sans doute plusieurs que vous aviez sûrement vus comme des événements isolés, voire anodins, au cours des dernières années. Je dis ça parce que c’est mon cas.

Tout d’abord, la MLB a conclu un partenariat avec USA Baseball pour développer un programme de formation d’entraîneurs. Ce partenariat, largement financé par la MLB bien sûr, a également permis d’étendre le programme de développement RBI Baseball. Les deux organisations ont également mis sur pied le Prospect Development Pipeline pour les joueurs de high school, et maintenant pour des joueurs collégiaux depuis que la Appalachian League s’y est greffée comme ligue collégiale d’été.

Cette expansion dans le développement des joueurs amateurs sert essentiellement à supplanter d’autres organisations de dépistage comme Perfect Game, par exemple.

Publicité

Le rapprochement avec le baseball universitaire

Après avoir attaqué le baseball amateur, il fallait conquérir le baseball universitaire. On a vu récemment que le repêchage du baseball amateur aurait désormais lieu à Omaha dans le cadre de la Série mondiale collégiale. Selon Baseball America (voir le lien plus haut), c’est le signe d’un rapprochement entre le baseball universitaire et la MLB. Voici comment ça s’est passé selon les informations que le magazine spécialisé a recueillies.

Le baseball universitaire perd de nombreux espoirs, car la MLB les repêche à la fin du high school. Plusieurs programmes souhaitent donc depuis longtemps voir se rétrécir les systèmes des mineures afin que plus de joueurs passent chez eux.

Et voilà que c’est fait. Robert Manfred a éliminé le niveau A-saison courte et le niveau recrue dans les mineures en plus de réduire le nombre de tours lors du repêchage. De plus, pour sceller l’entente, la MLB se préparerait à offrir plus d’argent aux divers programmes pour créer des bourses.

Le baseball universitaire, qui semble devenir un partenaire informel du baseball majeur, deviendrait donc un passage obligé pour beaucoup de jeunes joueurs (ce qui n’est pas mauvais dans mon livre à moi). L’autre route serait le baseball indépendant, qui est aussi partenaire des ligues majeures.

On ne sait que peu de choses sur ce qu’offrirait en retour la NCAA Baseball. Une source révèle que dans le cadre d’un nouveau modèle de baseball, le calendrier serait déplacé de deux semaines, pour s’étendre de mars à juillet. Mais c’est bien peu. J’imagine que ce sera la prochaine étape de « One baseball ».

À quatre de la fin de son deuxième mandat, Robert Manfred a déjà fait beaucoup de chemin pour accomplir son objectif d’unir le baseball sous une seule bannière, la sienne, celle du baseball majeur. Que fera-t-il s’il est reconduit pour un troisième mandat? S’attaquer au reste du monde, peut-être?

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football