Les Dodgers enfin champions

C’est terminé! Après 32 ans d’attente, les Dodgers sont finalement champions de la Série mondiale. Pour vaincre les Rays de Tampa Bay, ils auront dû revenir de l’arrière à la fin d’un match que les Rays semblaient contrôler d’une main de fer. Ils mettent ainsi le point final à un chapitre bien étrange du baseball majeur que fut la saison 2020.

It started so « Snell »

Comme il a l’habitude de le faire, Randy Arozarena a donné l’avance aux siens avec un circuit dès la première manche. De là, ce fut l’affaire du lanceur partant des Rays Blake Snell. L’artilleur était parfaitement en contrôle ce soir à Arlington. En 5.1 manches, Snell a passé à travers l’alignement des Dodgers comme le fait un lanceur dans les petites ligues : neuf retraits sur des prises (tous sur élan), deux coups sûrs et aucun point alloué. C’était une performance historique de Snell qui rejoint des légendes comme Sandy Koufax dans le livre des records de la Série mondiale.

Publicité

La relève inspire l’attaque

Après un départ laborieux de Tony Gonsolin, Dave Roberts s’est tourné plus rapidement que prévu vers son enclos de releveurs, ce qui n’est habituellement pas de bon augure pour Los Angeles.

Mais comme rien n’arrive comme prévu en Série, la relève des Dodgers a renversé un match qui semblait hors de contrôle. Dylan Floro, Alex Wood, Pedro Baez et Victor Gonzalez ont maintenu leur clan dans le match en retirant huit frappeurs sur des prises en 4.1 manches. Juste assez longtemps pour laisser le vent tourner.

Publicité

Dès le départ de Snell en sixième manche, les gros bâtons se sont réveillés. Avec Austin Barnes sur les sentiers, Mookie Betts, que Snell avait retiré deux fois sur des prises, a frappé un double poussant Barnes au troisième. Barnes a finalement été le premier Dodger à croiser le marbre à la suite d’un wild pitch du releveur des Rays Nick Anderson. Puis Cory Seager, aussi retiré deux fois sur des prises par Snell, a poussé Mookie au marbre pour donner l’avance aux Dodgers. Mookie Betts a ajouté un circuit en solo en huitième manche pour confirmer l’avance des siens et donner de la marge de manœuvre au closer Luis Urias qui est venu fermer les lumières et allumer les feux d’artifice de la victoire.

Une défaite et des questions pour les Rays

Les Rays s’écrasent donc en Série mondiale pour une deuxième fois de leur histoire. Cette fois, ils auront de quoi ruminer : Kevin Cash a-t-il pris la pire décision de sa carrière ce soir? Est-ce que retirer Blake Snell du match est pire que de passer à la ligne d’une verge lorsqu’on a le meilleur porteur de ballon de la NFL dans l’alignement et que le Super Bowl est en jeu? Les Dodgers auront le temps de dégriser avec qu’on réponde à tout ça.

Bref, à l’an prochain, baseball! En espérant que ce soit un peu plus normal.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football