L’acquisition de Randy Arozarena par les Rays démontre pourquoi les Expos pourraient avoir du succès

À Tampa Bay, la formation compte présentement sur le jeune Randy Arozarena.

Il y a un mois, si je vous avais demandé de me jaser de lui, peu nombreux sont les amateurs qui auraient été en mesure de le faire. Et c’est normal : il était un espoir parmi tant d’autres.

Publicité

Qu’est-ce qui fait en sorte que les Rays l’ont obtenu? Deux raisons : la qualité de leur système de développement et leur gestion des actifs.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Arozarena jouait dans l’organisation des Cardinals jusqu’en 2019. Il a tout cassé dans les mineures et cela a convaincu les Rays d’aller le chercher.

Pourquoi les Cardinals l’ont laissé aller? Pourquoi les 28 autres clubs de la MLB n’ont pas sauté sur le gars si les Cards étaient visiblement prêt à le laisser aller?

Ce qu’il faut savoir, c’est que les Cardinals ont de nombreux jeunes voltigeurs. Outre le vétéran Dexter Fowler, Saint-Louis comte sur Harrison Bader, Tyler O’Neill, Dylan Carson, Jhon Torres ou Lane Thomas. Malgré une belle saison 2019 (et une place dans l’alignement des séries), ils ont donc accepté d’écouter les Rays quand ces derniers ont jasé du jeune homme parce qu’il n’était pas indispensable.

Pourquoi ont-ils écouté? Parce que les Rays ont proposé aux Cards ce qu’ils cherchaient : Matt Liberatore.

Publicité

Ceux qui croient que les Rays ont volé les Cardinals ont un point, mais il ne faut pas oublier que le jeune Liberatore est un choix de premier tour en 2018 des Rays. Le partant a un magnifique potentiel et sera bon longtemps.

Ce que les Rays ont fait, c’est qu’ils ont profité du fait que Blake Snell, Tyler Glasnow et Josh Flemming sont là pour rester afin de combler un besoin dans le champ extérieur. Liberatore non plus n’était pas indispensable à Tampa, dans le fond.

Bref, les deux clubs ont pris un risque là-dedans, mais les deux ont comblé un besoin. Les Rays pourraient s’en mordre les doigts si jamais Liberatore devait gagner un Cy Young...

Grâce à une belle gestion des actifs et un système de développement des lanceurs efficace, les Rays ont obtenu un magnifique joueur et, à cinq victoires de la Série mondiale, il est plus qu’important que jamais. Les Rays ne l’ont pas fait avec des millions de dollars sur une vedette comme les Dodgers ou les Yankees, par exemple.

Et ça démontre que les Expos 2.0 pourront un jour survivre et même avoir du succès. Les Expos de 1969 à 2004 ont eu du succès en développant des gars et si les Rays deviennent les Expos dans le futur, cela se continuera visiblement.

Mais surtout, si les Rays déménagent, Randy Arozarena fera la pluie et le beau temps en ville. Ça fait rêver, non?

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football