La résilience de Joc Pederson

Est-ce seulement moi, ou bien Joc Pederson a tendance à se fondre, bien malgré lui, dans la masse du gros marché de Los Angeles? Quand je pense aux Dodgers, je pense aux Cody Bellinger, Clayton Kershaw, Mookie Betts, etc., et non nécessairement à Pederson en premier lieu. Vous comprenez ce que je veux dire? 

Bref, il est certain que ce dernier est un atout important pour son équipe en Série mondiale ainsi que depuis le début des séries éliminatoires. Il a dû traverser plusieurs épreuves importantes sur sa route justement, vers la Série mondiale en ce qui a trait à la saison 2020. J’ai encore plus d’estime pour lui, car j’aime beaucoup cela, les histoires de rédemptions et de travail acharné.

Publicité

L’homme persévérant

En février dernier, une transaction avait été conclue par Los Angeles pour envoyer le voltigeur à l’autre équipe de la ville de L.A. Cependant, l’entente a avorté au tout dernier instant en raison du propriétaire des Angels, Arte Moreno. Quand on y pense, ça doit être dur sur le moral de savoir que ton équipe ne croit plus en toi dans le but ultime de gagner un championnat! 

Puis, le joueur de 28 ans a connu une saison régulière à oublier, alors qu’il a fini la saison 2020, imaginez-vous donc, avec une moyenne au bâton de seulement .190. Même moi je crois que j’aurais fait mieux, c’est pour dire!

Des problèmes personnels sont survenus aussi. Il a dû s’absenter de l’entourage de l’équipe pour quelque temps en septembre. À un certain point, son gérant Dave Roberts n’était pas sûr s’il allait pouvoir compter sur les services de son protégé pour les éliminatoires. 

Publicité

Un professionnel, qu’importe s’il est un athlète ou le commun des mortels au quotidien, ne performera jamais à la hauteur de son potentiel au travail si dans sa vie personnelle il y a des embûches. C’est peut-être ce qui explique en partie les ennuis du numéro 31 lors de la plus récente campagne.

Le retour de Joctober

Malgré tout cela, Pederson joue du gros baseball pour son équipe depuis le début de la vraie saison. Il honore ainsi son sobriquet de Joctober, car comme le témoignent ses frères d’armes, ce dernier à l’habitude de performer quand ça compte!

Le pinacle de ces séries 2020 aura été lors du match numéro 5, alors qu’il a frappé un important circuit aux dépends de l’excellent Tyler Glasnow. Cette frappe s’est d’ailleurs avérée être le point décisif octroyant ainsi la victoire à sa formation.

En somme, tout semble bien vouloir finir pour Joc Pederson, car son équipe n’est qu’à une victoire de savourer un premier championnat depuis 1988. Les partisans des Dodgers le mériteraient bien, tout comme le principal intéressé, d’ailleurs.

Default image
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Alleyop360Attitude Football