Freddie Freeman, héros et joueur de franchise par excellence

Jouer pour son équipe. Vivre pour son équipe. Mourir pour son équipe. Dans une époque où les joueurs changent d’équipes comme ils changent de chemises, Freddie Freeman en est le contre-exemple parfait. Freddie Freeman est un « Braves » et compte bien le rester jusqu’à la fin de ses jours. Besoin d’une victoire, il est là pour vous l’offrir. Besoin d’une frappe gagnante en manche supplémentaire, vous pouvez compter sur lui. Hier, le probable MVP de la saison régulière dans la Nationale nous l’a encore prouvé.

Une classe à part

Heureux héros du premier match de la série hier face aux Reds grâce à son coup sûr victorieux en 13e manche (1-0 pour Atlanta), Freddie Freeman est passé du statut de légende à Dieu vivant. Cette frappe salvatrice ne pouvait venir que de lui, car Freeman incarne les Braves à lui tout seul.

Publicité

Ils sont peu ces joueurs de nos jours, ces hommes pour qui la fidélité et l’attachement prévalent sur le reste. Chipper Jones faisait également partie de cette trempe de héros, Derek Jeter l’a été aussi pour les Yankees.

Dans un match fermé qui faisait office de match numéro 7 de la Série mondiale pour les deux équipes, le héros est bien souvent celui qu’on attend. Les partisans des Braves ont vécu ce moment comme une libération.

Joueur exemplaire depuis ses débuts avec les Braves il y a 10 ans de cela, Freddie Freeman compte bien amener son équipe sur le toit du monde. Dans le meilleur scénario possible, c’est à lui que reviendrait l’honneur d’être le premier joueur à soulever le trophée final une fois sur le podium. Ça serait tellement mérité. Mais chut, la route est encore longue.

Publicité

Respectueux des autres

Ceux qui ont vu le match d’hier auront, en plus d’apprécier la victoire des Braves, noté la bonne sortie des deux lanceurs partants et surtout celle de Trevor Bauer, auteur d’un grand match (7.2 IP, 2 H, 0 R, 0 BB, 12 K). En quittant le monticule dans la septième manche, Bauer, épuisé, a rejoint l’abri des joueurs non sans passer un petit message aux Braves d’Atlanta.

Vous reconnaitrez ici le célèbre Tomahawk Chop qu’ont l’habitude de faire les partisans des Braves.

Pour Freddie Freeman, il n’y a rien de grave là. Trevor Bauer a sorti un grand match, il peut bien faire ce qu’il veut, car le principal avant tout, c’est l’équipe et la victoire. Le joueur des Braves n’a pas manqué de le préciser en conférence de presse d’après match.

« Oui, nous avons vu tout ce qu’il a fait durant la partie. C’est correct. Il a connu un énorme match. Quand tu retires 12 gars sur des prises en 7.2 manches, tu peux faire ce que tu veux. Ça ne nous dérange pas du tout. Je suis juste content qu’on ait remporté la victoire. » – Freddie Freeman.

Aujourd’hui et face à ces mêmes Reds, Freeman tentera à nouveau de hisser les siens vers le haut, et si personne n’y arrive, il s’en chargera sûrement encore lui-même.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football