Eduardo Rodriguez et Alex Verdugo bien établis à Boston

Dans un article d’hier, nous vous parlions des plans à court terme de Chain Bloom sur le marché des échanges. Le même papier parlait aussi d’une signature à long terme très anticipé (peut-être juste par moi), soit celle de Christian Vasquez. Toutefois, ce n’est pas la seule prolongation de contrat à long terme qui aurait du sens pour les Sox.

Il y a tellement de trous dans cette équipe qu’une offre à n’importe quel joueur de premier plan à n’importe quelle position renforcerait l’équipe, ne serait-ce pour assurer la base d’une solide reconstruction. Chris Cotillo de MassLive identifie quelques joueurs qu’il voit rester à Boston au-delà de leur contrat actuel.

Publicité

Le deuxième pilier de la rotation

Des lanceurs qui vont bien, les Red Sox n’en ont pas une tonne. Chris Sale et Tanner Houck seront là longtemps, mais sans action immédiate, Eduardo Rodriguez partira après la prochaine saison. C’est à lui que Chain Bloom devrait offrir une prolongation de contrat, au moins jusqu’en 2025.

Ok. Cette année n’a pas été rose pour E-Rod, et on ne sait pas quelles seront les conséquences de la COVID-19 sur sa motion. Cependant, lorsqu’il est en santé, il est plus que parfait. En 2018 et 2019, il a maintenu une moyenne de points mérités de 3.81 en près de 330 manches. C’est un solide pilier pour le deuxième poste de la rotation derrière Sale, suivi d’un agent libre à déterminer, de Houck et de Pivetta (ou autre lanceur).

Quand on construit une maison, il faut une base solide, et c’est ce que cette prolongation assurerait à la rotation des Sox, voire à l’ensemble des lanceurs.

Publicité

Mookie est parti, vive Verdugo

En voici une qui fera mal à ceux qui pleurent encore le départ de Mookie Betts. Chain Bloom doit offrir une prolongation à Alex Verdugo. Je m’explique.

Bientôt, il ne restera plus rien du dangereux champ extérieur des Red Sox de 2018. Mookie Betts est parti, Jackie Bradley Jr. sera joueur autonome, et Benintendi… Bien, c’est Benintendi. Pour assurer une base où reconstruire, il faut confier un rôle clé à Verdugo. C’est quand même un coup de dés, car il n’a que 24 ans et que son expérience dans les Majeures est encore limitée. Il est toutefois un excellent voltigeur par rapport au reste du circuit Manfred, et surtout par rapport au reste des Red Sox.

Un système de développement reconstruit

Ces deux signatures, Rodriguez et Verdugo (trois avec mon favori Christian Vazquez), s’ajouteraient à un système de développement que Bloom s’attarde à reconstruire : Jeter Downs, Jeisson Rosario, Hudson Potts, Connor Seabold, Connor Wong et Jacob Wallace, et de jeunes Major leaguers comme Tanner Houck et Bobby Dalbec, sont l’avenir de l’équipe et il faudra une bonne maison pour les accueillir quand ils seront prêts. Et ces simples deux signatures font le travail.

Default image
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Alleyop360Attitude Football