Célébrations trop festives : une ligne doit être tracée, estime Reggie Jackson

Le membre du Temple de la Renommée du baseball majeur, Reggie Jackson, n’est pas friand des célébrations trop festives après un coup de circuit.

C’est du moins ce qu’il a affirmé à Monte Poole de NBC Sports, au cours de la fin de semaine, en faisant référence aux nombreuses célébrations festives de Fernando Tatis Jr. cette saison.

Publicité

«Comprenez-moi bien, j’admire le talent de Fernando (Tatis Jr.). Cependant, il y a une ligne à tracer ou une conversation à avoir concernant les célébrations trop festives», a admis M. October.

Jackson assure qu’il comprend l’engouement et le fait d’être festif lorsque vient le temps de frapper un coup de circuit gagnant ou un coup sûr qui donne l’avance à son équipe. Il en sait certainement quelque chose avec la brillante carrière qu’il a connue.

Toutefois, celui qui a joué de 1967 à 1987 dans le baseball majeur croit qu’il devrait y avoir un plus grand respect entre les joueurs, comme à l’époque où il évoluait.

Publicité

«Je comprends l’enthousiasme et il n’y a rien de mal là-dedans de sauter et de faire les cent pas quand tu frappes la longue balle en Série mondiale, par exemple. Or, il y a des moments où un athlète doit respecter la douleur de son adversaire. Tu veux aussi avoir de la classe dans la victoire, comme dans la défaite », a soutenu l’auteur de 2587 coups sûrs en carrière dans le baseball majeur.

L’homme de 75 ans fait aussi référence à la chance de jouer contre les adversaires de premier plan, comme Willie Mays, Ernie Banks, Bob Gibson et Hank Aaron pour ne nommer que ceux-là.

«Je crois qu’il y a toujours une façon d’agir, même quand tu joues contre les meilleurs ou que tu en fais partie. L’appréciation, la compréhension et la gratitude de faire le plus beau sport du mond doit être mis de l’avant», conclut-il.

Default image
Antoine Desrosiers
Alleyop360Attitude Football