Brett Phillips donne la victoire aux Rays

Les Rays de Tampa Bay et les Dodgers de Los Angeles s’affrontaient pour la quatrième fois depuis le début de la Série mondiale.

Les Dodgers et Julio Urias ont tenté de mettre la série hors de portée. De leur côté, les Rays de Ryan Yarbrough voulaient ramener les deux équipes à la case départ.

Voici ce qui s’est passé.

S’il y a deux choses que les Dodgers font de bien depuis le début de la Série mondiale, c’est de frapper avec deux retraits et de frapper tôt dans la rencontre. Justin Turner s’est chargé de l’aspect « frapper tôt » grâce à cette longue balle… et cela s’est fait avec deux retraits.

Publicité

Il a donc cimenté sa place parmi les grands des Dodgers.

Par la suite, Mookie Betts a été fort défensivement. Et non, ce n’est pas une reprise.

Corey Seager s’est par la suite chargé de faire en sorte que l’avance des siens n’allait pas s’effacer. Il a claqué sa huitième longue balle des séries, ce qui se voulait un record.

Le record (à égalité avec Randy Arozarena, Barry Bonds, Nelson Cruz et Carlos Beltran) a duré quelques minutes seulement en raison du circuit du voltigeur des Rays… mais bon.

Les Dodgers ont marqué via un double, mais les Rays ont répliqué avec ce circuit.

C’était alors 3-2.

Kiké Hernandez a doublé l’avance des siens grâce à un coup sûr. Will Smith est venu marquer.

Et il y avait – eh oui – deux retraits au compteur.

https://twitter.com/MLB/status/1320191566502297600

En sixième, les Rays ont senti l’urgence de la situation. Randy Arozarena (un 26e coup sûr) et Ji-Man Choi étaient sur les sentiers quand Brandon Lowe a frappé un circuit, portant la marque à 5-4.

Et juste comme ça, l’avance était perdue par un club pour la première fois depuis le début de la série.

Et juste pour revenir sur Arozarena, il est encore entré dans l’histoire. Son 26e coup sûr le place au sommet de l’histoire de la MLB avec Pablo Sandoval.

Publicité

Il est aussi devenu le premier joueur de l’histoire à frapper trois coups sûrs cinq fois dans les mêmes séries. Wow.

Est-ce que les Dodgers allaient se laisser faire? Poser la question, c’est y répondre.

Brandon Lowe n’a pas été en mesure de jouer aux héros en sauvant la manche des siens. Nick Anderson (en partie) a rempli les buts et a accordé deux points sur un coup sûr de Joc Pederson.

Les Dodgers (6-5) ont donc repris l’avance.

Mine de rien, même si ce ne sont pas des points mérités à sa fiche, Anderson a ENCORE accordé au moins un point. Ce n’est pas l’idéal.

Les Rays ont donc décidé, à leur tour, de répliquer. C’est Kevin Kiermaier qui a sonné la charge avec une longue balle.

Et ce qui devait arriver arriva : avec deux retraits, Nick Anderson a permis à Corey Seager de produire un point.

Même s’il a été menotté à l’intérieur, Seager a placé la balle en lieu sûr. MVP?

Jusque là (après huit manches), les Dodgers ont été très résiliant. Ils ont toujours réussi à répliquer rapidement.

Dans la manche suivante, en fait.

Mookie Betts et Cody Bellinger sont les seuls membres des Dodgers qui n’ont pas été un grand facteur. Ils ont toutefois profité de la sortie de Kenley Jansen…

Mais ce dernier l’a échappé. Kevin Kiermaier et Randy Arozarena se sont rendus sur les buts et BRETT PHILLIPS a frappé un simple. Kiermaier est rentré et une comédie d’erreurs a permis à Arozarena de rentrer.

Quelle joute!

Le prochain match aura lieu demain, à 20h 08. Clayton Kershaw affrontera Tyler Glasnow.

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football