Braves contre Marlins : analyse de la série

La semaine passée, les Braves d’Atlanta se sont qualifiés pour les séries de division en ne faisant qu’une bouchée des Reds de Cincinnati. Deux matchs, deux victoires (1-0 et 5-0) sans encaisser le moindre point et en dominant énormément dans tous les aspects du jeu, que ce soit en attaque ou sur la butte.

Tout n’a cependant pas été simple dans cette première ronde puisque les Reds n’ont jamais lâché le morceau. Lors du premier match, Trevor Bauer a été magistral et il a fallu attendre la 13e manche pour voir Freddie Freeman jouer les héros en offrant la victoire aux siens grâce à un coup dont lui seul a le secret.

Le second match s’est lui aussi présenté comme un duel de lanceurs et a tenu toutes ses promesses, la différence se faisant en toute fin de match notamment grâce à des circuits de Marcell Ozuna et Adam Duvall.

Publicité

Les Marlins ont, eux, frappé fort, très fort en se payant les Cubs de Chicago. Opportunistes à souhait, les Marlins n’ont laissé aucune chance à des Cubs totalement amorphes. Ce succès s’est surtout basé sur une solide performance sur la butte des deux partants désignés pour la série (Sandy Alcantara et Sixto Sanchez), et grâce à quelques bons coups de bâton.

Vous l’aurez compris. Cette série qui débute ce mardi en début d’après-midi se jouera essentiellement sur la butte. Le moindre lanceur qui n’exécutera pas un tir comme il le faut pourrait le payer cash, les attaques des deux équipes n’étant pas en reste non plus.

Analyse des joueurs de position

Beaucoup d’équipes aimeraient être à l’heure actuelle à la place où se trouvent les Braves et les Marlins en ce moment. Sur le terrain, les joueurs des deux équipes s’en rendent bien compte et tenteront de poursuivre l’aventure le plus loin possible.

Pour se faire, ça passera par des victoires, et pour gagner des matchs il faut marquer des points. Les Braves (six points) et les Marlins (sept points) n’ont pas été aussi prolifiques que les Yankees ou les Padres, mais l’essentiel est assuré : une victoire reste une victoire.

Côté Marlins, ce sont Jesus Aguilar, Corey Dickerson et Garrett Cooper qui ont été décisifs dans la série face aux Cubs. Les trois joueurs ont tous frappé un circuit et ont à eux tout seuls produit l’ensemble des points inscrits par les Marlins.

Le joueur de deuxième but John Berti a été une menace sur les sentiers avec deux buts volés. Il faudra se méfier de l’imposant Aguilar qui, d’un coup de bâton, peut envoyer la balle aux quatre coins du stade.

L’absence de Starling Marte pourrait peser dans la balance contre les Marlins et ce n’est pas l’expérience en série de Matt Joyce qui pourrait changer la donne.

Publicité

On connaît bien la force de frappe des Braves d’Atlanta. Celle-ci commence dès le premier frappeur avec Ronald Acuña Jr. (4 en 11, deux doubles dans la série face aux Reds). L’alignement des Braves est dangereux du début à la fin. Marcell Ozuna est en feu. Freddie Freeman est une menace permanente. Il ne faut pas regarder les statistiques offensives de la série face aux Reds et s’inquiéter pour l’attaque des Braves, car, je le rappelle, cette série a été dominée par les lanceurs. Cet alignement est dangereux à tout moment. Les Marlins sont prévenus.

Analyse des lanceurs

Chez les Braves, on se serait attendu à voir Mike Soroka, Felix Hernandez et Cole Hamels prendre les trois premiers départs dans cette série. Pour des raisons médicales et personnelles, ces joueurs sont sur la touche. À la place, ce sont Max Fried, Ian Anderson et Kyle Wright qui ont hérité, non sans mérite, des rôles de partant.

En deux matchs et 13 manches face aux Reds, Fried et Anderson n’ont donné aucun point et à peine huit coups sûrs et deux buts sur balles. Kyle Wright reste à l’heure actuelle la seule « énigme » pour cette série. Il n’a pas lancé depuis longtemps et offre moins de garanties que les deux premiers de la rotation. Mais quoi qu’on dise, les Marlins feront face aux mêmes problèmes avec leur troisième partant qui devrait être Trevor Rogers.

Rogers n’a pas lancé dans la série face aux Cubs. Dans l’ensemble, les artilleurs des Marlins se sont bien reposés puisque seulement quatre lanceurs ont pris part aux deux matchs face aux Cubs (Sixto Sanchez, Sandy Alcantrara, Brandon Kintzler et Yimi Garcia). La fraîcheur pourrait être un atout du côté de Miami.

Les Braves pourraient utiliser Max Fried après un repos écourté si un quatrième match devait être joué.

En relève, les Braves sont lourdement armés avec Chris Martin, Will Smith et Mark Melancon. Une avance d’un seul point dans une seule de ces parties peut être largement suffisante une fois la septième manche engagée. Les Braves sont, selon moi, mieux armés pour avancer.

Avantage

Même si les Braves devront se méfier des Marlins, une équipe qui n’est pas là par hasard, ils restent néanmoins les grands favoris de cette affrontement au meilleur des cinq matchs.

  • Joueurs de position : Braves
  • Lanceurs : Braves
  • Profondeur : Braves
  • Gérant : Braves

Prédiction de notre chroniqueur : Braves en 4.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football