Bo Bichette se voit à Toronto pour longtemps, mais n’en fait pas une fixation

Si vous demandez à Bo Bichette où se voit-il dans dix ans, il vous répondra à Toronto, chez les Jays.

Ceci étant dit, le fait de faire partie des bases de l’équipe ne l’empêche pas de vouloir faire des sacrifices pour y arriver et cela pourrait même aller jusqu’à changer de position.

Publicité

Bichette n’est pas dans les Majeures depuis très longtemps (juillet 2019), mais on dirait que son nom fait les manchettes depuis des années. Malgré le fait qu’il soit sous contrat avec l’équipe encore pour les années à venir (il sera admissible à l’arbitrage en 2023 et aura droit à son autonomie en 2026), les Jays doivent déjà songer à en faire le pion le plus important sur leur échiquier au même titre que Fernando Tatis Jr. chez les Padres.

Interrogé au sujet de son avenir à Toronto, Bichette avait ceci à raconter :

Publicité

Nous allons voir ce qui se passe. En ce moment, je ne suis pas trop inquiet. J’ai encore beaucoup à prouver dans ma carrière, et la dernière chose qui me vient à l’esprit est une prolongation de contrat.

Le joueur d’inter des Blue Jays n’a que 75 matchs derrière la cravate dans les Majeures et ses statistiques parlent d’elles-mêmes.

En 340 présences au marbre, il a conservé une moyenne de .307, frappé 16 longues balles, produit 44 points, tout en commettant huit larcins.

L’athlète de 22 ans ne pavoise pas concernant son début de carrière car il doit recevoir les précieux conseils de son paternel, Dante. Ce dernier est associé aux destinés de l’équipe afin de bien accompagner les jeunes et en faire des joueurs équilibrés et performants.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football