Blake Snell en colère (et avec raison)

Nous le voyons depuis le début des séries, les gérants prennent des décisions audacieuses. Ils sont payés pour le faire, direz-vous?

Si vous demandez à Blake Snell s’il est en accord avec le fait d’avoir été retiré en cinquième manche alors qu’il avait blanchi les Astros jusque là et il vous répondra : On fait quoi, bordel?

Publicité

Kevin Cash sentait peut-être l’attaque des Astros se pointer à l’horizon et il avait possiblement raison, mais le releveur Diego Castillo est venu cracher dans la soupe. Nous connaissons la suite et la série se poursuit!

Plusieurs diront que Cash n’a pas été assez patient avec son partant, qui n’avait donné que trois petits coups sûrs, mais comparativement à lui, nous ne gérons pas dans les Majeures.

Publicité

C’est juste frustrant. Donnez-moi une chance, a déclaré Snell après la défaite des 7-4 des Rays, ajoutant qu’il était confus au sujet de la décision de son gérant. Je veux être celui qui emmène l’équipe jusqu’à la fin.

Il doit se passer tout plein de choses dans la tête d’un gérant au moment de prendre une telle décision. Le lien de confiance entre Snell et Cash est-il brisé?

Une chose est certaine, Zack Greinke a remercié publiquement Dusty Baker de lui avoir fait confiance lors de la sixième manche du quatrième match de la série.

Comparativement à Greinke qui est sorti la tête haute, Snell doit en avoir gros sur le cœur ce matin.

passionmlb.com-2020-05-18_14-56-51_236082
  • Will Smith des Dodgers a eu le dessus sur celui des Braves.
Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football