Aucune raison de paniquer pour les Braves

Sans parler d’humiliation, les Braves ont pris toute une fessée hier face aux Dodgers de Los Angeles. 15-3, ça fait mal. Même si en face il y avait la meilleure attaque de toute la MLB et même si rendu là le score est presque anecdotique vu la physionomie du match, je m’en serais bien passé.

« Passé ». Comme le passé, car oui, c’est désormais du passé. Le score fait peine à voir, mais au final, que ce soit 15-3, 20-3 voire même 30 à 3, il ne s’agit que d’un match et il ne compte que pour une seule défaite. Les Braves sont toujours devant dans la série deux matchs à un, et c’est bien cela le plus important.

Tourner rapidement la page

Une série de sept matchs consécutifs sans le moindre jour de repos réserve forcément son lot de surprises. Toutes les équipes, même les meilleures, encaissent des défaites, parfois lourdes. Avec un match à jouer dès le lendemain, ça laisse peu de temps pour déprimer et se morfondre sur son propre sort. Les Braves vont digérer cette défaite et embarquer dans ce match numéro 4 avec tout le sérieux nécessaire à leur succès.

Publicité

Pourquoi polémiquer des heures? Ce n’est qu’une défaite. La première des Braves depuis le début des séries éliminatoires.

On leur avait prédit des défaites face aux Reds et aux Marlins : les Braves ont balayé les deux séries.

On leur avait promis la misère face aux Dodgers : les Braves ont remporté les deux premiers matchs de la série avec un jeune Max Fried et un encore plus jeune Ian Anderson sur la butte. Les Braves n’ont même pas raté ce troisième match, mais juste leur première manche. Le reste n’est qu’anecdotique.

Les uns au service des autres

Quand on démarre un match de la pire des façons qu’il soit, le plus dur est de réussir à économiser son enclos, surtout comme on l’a dit précédemment lorsqu’il s’agit d’une série de sept matchs consécutifs à jouer.

OK, Kyle Wright a manqué son départ. Mais Kyle Wright n’a que 25 ans et il ne s’agissait là que de son deuxième match de séries en carrière. Excusez du peu. Clayton Kershaw (prévu sur la butte ce soir pour le match numéro 4) lui, n’a-t-il pas sous-performé à plusieurs reprises dans les matchs les plus importants à jouer?

Et puis, d’autres grands noms du baseball à Atlanta ont eux aussi déjà pris des claques. Heureusement, les lendemains ont toujours été joyeux.

Publicité

Hier encore, Grant Dayton a fait ce qu’il pouvait (62 lancers), mais je tire surtout mon chapeau à Huascar Ynoa (92 lancers), qui a lancé quatre manches sans rien concéder aux Dodgers. Jacob Webb et Shane Greene se sont partagé les dernières manches, sans rien donner non plus. Au final les Dodgers auront inscrit leurs 15 points dans les trois premières manches du match. Plus rien après, il faut en tenir compte.

Grâce à la bonne sortie des releveurs, les gros bras de l’enclos des Braves ont pu se reposer.

Bryse Wilson c. Clayton Kershaw

Le partant pour le match de ce soir se nomme Bryse Wilson. Aussi peu populaire que ne l’est Kyle Wrigth, le joueur de 22 ans va se frotter à un habitué des matchs de séries éliminatoires, qui n’est nul autre que Clayton Kershaw.

Kershaw, justement, parlons-en. Il a beau être habitué aux joutes automnales, le gaucher des Dodgers est tout aussi habitué à chocker pour ce genre de rencontre. Diminué par des spasmes dans le dos, à quelle version de Clayton Kershaw aurons-nous droit ce soir? Tout reste ouvert, et si le jeune Bryse a la bonne idée de tenir plus de cinq manches sans trop de dégâts, cela pourrait faire la différence à coup sûr dans ce match. Le reste du match se jouera dans l’enclos.

En conclusion

Il est amusant de voir comment en un match, une défaite, les discours évoluent et changent au gré du vent, tel une girouette. En passant quelques minutes sur les réseaux sociaux hier après la défaite des Braves (ou la victoire des Dodgers, selon le camp dans lequel on se place), on prédisait l’enfer aux Braves et le trophée de la Série mondiale aux Dodgers. C’est loin d’être terminé.

Encore une fois au final, il ne s’agit que d’une défaite et les Braves sont toujours devant. Les Dodgers sont derrière et courent toujours après la carotte.

Les Braves perdront-ils quatre matchs de suite? Je suis convaincu que non.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football