Une manche immaculée pour Zach Plesac

On a l’impression que cette année à Cleveland, il n’y en a que pour Shane Bieber tant celui-ci est dominant. Pourtant, les Indians n’ont pas le deuxième meilleur personnel de lanceurs dans toute la MLB pour rien. Certes, il y a Shane Bieber, mais il y a les autres. Et vendredi soir, c’est Zach Plesac qui a sorti le gros match.

L’inconnu à 1.85 de MPM

C’est étrange comme parfois nous sommes hypnotisés par des noms qui alimentent l’actualité au quotidien : Mike Trout, Fernando Tatis Jr., Bryce Harper, Ronald Acuña Jr., Clayton Kershaw, Vlad Jr… Il y en a que pour eux. On en oublierait presque qu’il y a toute une gang d’autres bons joueurs, moins médiatisés, qui ne sont pas sans jouer du solide baseball tout au long d’une saison.

Publicité

Zach Plesac me fait penser à ce genre de joueur. Le lanceur des Indians de Cleveland a sorti un énorme match face aux Tigers lors de la victoire 1-0 de son équipe, à Detroit.

Plesac (4-2) n’a permis que cinq coups sûrs aux Tigers en sept manches et deux tiers et n’a donné qu’un but sur balles. Le reste a été un carnage. Le lanceur droitier a éventé 11 frappeurs et sur les 112 lancers qu’il a effectués, 76 ont été des prises, en plus de réussir un joli pick-off!

Croyez-le ou pas, mais il est actuellement au troisième rang dans la MLB avec ses 1.85 de moyenne de points mérités, derrière son coéquipier Shane Bieber et un ancien des Indians, Trevor Bauer.

Publicité

Un vrai récital.

« Immaculate 101 »

Mieux encore. En deuxième manche, Plesac a lancé une manche immaculée, la 101e dans toute l’histoire de la MLB (depuis que la donnée est recueillie). Neuf lancers, neuf prises. Qui dit mieux? Voici le chef-d’œuvre en question.

Si l’attaque se cherche toujours, sur la butte, tout se passe bien pour les Indians. En relève, Brad Hand a récolté son 13e sauvetage de la saison et se classe en tête du classement dans cette catégorie, à égalité avec Liam Hendriks.

Si on s’ennuie un peu en regardant les Indians lorsqu’ils sont au bâton, au monticule, on se régale.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football